Mercredi 21 Octobre 2020
ArabicFrancais (Fr)

Plan de développement provincial de Tanger-Asilah (2016-2021)

Communiqué de Presse

 

WP 20160310 11 22 09 Pro

Dans le cadre de la déclinaison territoriale de sa plateforme stratégique (2014-2018) à l’instar de sa mise en œuvre dans toutes les provinces relevant de son périmètre d’intervention, l’Agence a procédé à la présentation du plan de développement (2016-2021) relatif à la province de Tanger-Assilah lors d’une séance extraordinaire tenue par le conseil provincial le 10/03/16, en la présence des autorités locales, des représentants élus et des services extérieures.

Dans ce cadre, Monsieur Mounir El Bouyoussfi, Directeur Général de l’Agence du Nord, a étalé le contexte ainsi que les orientations stratégiques du programme élaboré suivant une démarche participative avec l’ensemble des parties prenantes, notamment les 9 communes rurales et les 3 communes urbaines, ainsi que les services de l’autorité locale, les services extérieurs et la société civile. Ce programme pluriannuel trouve sa base dans les plans de développement communaux (PCD) examiné selon un exercice d’actualisation, de convergence et de priorisation des besoins, afin de répondre pertinemment aux attentes de la population et de participer au développement de leurs conditions de vie, spécialement dans le milieu rural.

Le diagnostic participatif de la province pilotée par l’Agence du Nord a conduit au repérage d’un ensemble de problématiques ralliant le désenclavement de certains Douars et le taux de vulnérabilité important qui pèse lourdement dans certaines communes rurales malgré qu’elles soient limitrophes aux villes de Tanger ou d’Assilah, cela a engendré une certaine disparité en terme de développement entre les zones urbaines et celles rurales. Le programme élaboré par l’Agence permettra de pallier à ce différentiel de développement tout en restant en complémentarité avec le programme Tanger Métropole, en répondant à ces problématiques par des projets ciblés, visant essentiellement le désenclavement de ces Douars à travers l’ouverture des pistes et la construction des ouvrages d’arts, aussi par l’acquisition d’une brigade mécanisée dédiée à cette finalité et qui sera à disposition du conseil provincial et aux groupement des communes rurales.

Ce plan ambitionne également à l’horizon la réduction du taux de vulnérabilité de 3 point en le ramenant de 8% à 5 % par le renforcement du tissu associatif et la promotion des activités génératrices de revenus, mais aussi par la construction des souks et des marchés afin d’augmenter les revenus de la population et les recettes des communes rurales concernées. L’amélioration des services sociaux fait aussi une partie intégrante de ce programme via l’acquisition des équipements à l’instar des minibus scolaires afin de lutter contre la déperdition, la construction des internats et des écoles communautaires ainsi que les équipements sanitaires, notamment des ambulances adaptées à la complexité naturelle des territoires.

La mise en œuvre du programme se déclinera en phasage, dont la première qui sera étalée de 2016 à 2018 pour une enveloppe globale de 170 MMAD avec une contribution financière de l’Agence à hauteur de 74 MMAD, soit 44 % en couverture du besoin en financement, le reste représentera un effet de levier de 1,3 et sera mobilisé par les autres partenaires. Une convention de cette première phase est en cours de signature dans l’objectif d’entamer la réalisation avant la fin du 1er trimestre 2016.

WP 20160310 11 16 33 Pro

 Articles connexes :

Article paru sur LeMatin : Le conseil préfectoral en session extraordinaire autour du Plan de développement 2016-2021

Article paru su Aujourd'hui Le Maroc : Tanger-Asilah : Un nouveau plan de développement provincial (2016-2021)

 

Ouverture de la 17ème édition du Festival National du Film de Tanger

festiv film2

La 17ème édition du festival national du Film de Tanger (du 26 février au 05 mars 2016) a été inaugurée, en présence de M. Mohamed Yacoubi – Wali de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, de M. Mustapha Khalfi – Ministre de la communication, M. Ilyas Omari – Président du Conseil de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, M. Mohammed Bachir Abdellaoui – Maire de Tanger, M. Mohammed Sarem Fassi Fihri – Directeur du centre cinématographique marocain, et M. Mounir El Bouyoussfi - Directeur Général de l’APDN (partenaire officiel de l’évènement).

14 longs métrages et autant de courts métrages sont entrés en compétition, avec un grand prix pour « A MILE IN MY SHOES » de Saïd Khallaf et "L'HOMME AU CHIEN" court métrage de Kamal Lazraq.

L’APDN a remis le Trophée du Prix « meilleur scénario » qui a été décerné à Mohamed Chrif Tribak pour son film « AFRAH SAGHIRA » (Petits Bonheurs).

festi film tgr3

 

L’APDN promeut la région du Nord du Maroc à Séville

forum TANMIA

Le 23 et 24 février 2016 s’est déroulé le forum international Tanmia à Séville, organisé par la fondation Très Culturas, sous le thème « Culture, identité et développement humain ».

Ce forum a été l’occasion pour divers acteurs venus du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) et d’Espagne de présenter leurs actions et réalisations dans le domaine de la culture et de la promotion de leurs territoires. Il s’agissait de faire émerger les valeurs de transferts culturels et de permettre également un rehaussement de développement socio-économique entre les deux rives de la méditerranée à travers une rencontre d’échanges et de réflexion institutionnelles portant sur les défis actuels de la migration et les opportunités qu’offre l’action culturelle.

Ainsi, un programme riche a été mis en place à travers l’intervention de différents experts.

-          Cliquez ici pour visualiser le programme

L’APDN, quant à elle, a mis l’accent sur sa région, celle de Tanger-Tétouan- Al Hoceima, représentant un carrefour de civilisations historique et sans précédent avec notamment la ville de Tanger ayant été elle-même une ville international au statut prestigieux.

Le Nord possède en effet un patrimoine matériel très riche grâce à son architecture et ses 8 médinas fascinantes ainsi que sa biodiversité, ses parcs naturels exceptionnels et ses paysages montagneux fascinants.   Son patrimoine immatériel n’en est pas moins intéressant grâce à sa culture ainsi que ses différents festivals présents dans le Nord mettant en avant les spécificités culturelles de chaque province comme le festival Mata (Larache), le festival Alegria (Chaouen) ou encore le festival Voix de femmes (Tétouan).

De cette manière, l’APDN a mis en exergue les travaux et les grands projets structurants réalisés grâce à un budget mobilisé de plus de 20 000 millions d’euros ces vingt dernières années, dans lesquels la réhabilitation des sites et la promotion des patrimoines du Nord fait partie intégrante et a permis à Notre Région d’en faire un modèle de développement intégré dans le Royaume du Maroc.

 

Articles connexes : 

Yabiladi : L'Andalousie soutient l'inscription de la musique arabo-andalouse au patrimoine mondial de l'humanité

Le 360 : Le malhoun bientôt inscrit dans la liste du patrimoine immatériel de l'humanité

Mawajiz : L'Andalousie soutient l'inscription de la musique arabo-andalouse au patrimoine mondial de l'humanité

   

Convention cadre de partenariat entre le Bureau de l’UNESCO et l'APDN

communique 09022016

Communiqué de presse

Le 9 Février 2016, une convention cadre de partenariat a été signée entre le Bureau de l’UNESCO pour le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et la Tunisie représenté par son Directeur Monsieur Michael Millward, et l’Agence pour la Promotion et le Développement du Nord représentée par son Directeur Général Monsieur Mounir El Bouyoussfi.

Cette convention s’inscrit dans le cadre d’un partenariat visant à élaborer une coopération dans le but d’œuvrer conjointement pour le développement intégré des provinces du Nord en valorisant leur patrimoine culturel d’une part, et en promouvant la protection de l’environnement d’autre part, à travers la réalisation de programmes selon des objectifs prévus dans la stratégie de l’APDN pour le développement durable.

L'APDN et le Bureau de l’UNESCO à Rabat participent ainsi à définir ensemble les approches à adopter pour un développement économique et social durable pour la population des provinces du Nord à travers un échange d’expertise et de service au profit des projets identifiés.

L’Agence du Nord, expert en développement territorial, croit en le rôle et la place du patrimoine culturel et naturel dans l’amélioration des conditions de vie de la population locale. Plus de 70 Millions de dirhams de fonds propres ont été investis dans la réhabilitation des sites historiques du Nord du Royaume notamment, la réhabilitation et la mise à niveau de l’ancienne médina de Tanger, la réhabilitation des médinas de Tétouan, de Chefchaouen, de Ksar EL Kébir et de Taza.

A coté des projets de réhabilitation, l’Agence appui annuellement plus d’une centaine d’acteurs socio-économiques pour l’organisation d’évènements à vocations culturelles et patrimoniales et plus de 150 évènements aux différents axes thématiques notamment l’animation culturelle et sportive, l’animation sociale, le marketing territorial et la protection de l’environnement.

Enfin, il va sans dire que l’Agence du Nord ne ménagera aucun effort pour renforcer cette coopération avec l’UNESC, ainsi qu’avec les différentes organisations appelées à participer au développement de la région du Nord.

 

communique 09022016 2

 

 Article connexe : http://www.unesco.org/new/fr/rabat/about-the-office/single-view/news/convention_de_partenariat_entre_lunesco_et_lapdn/#.VsW6aUCTk90

 

L’APDN s’investit dans le désenclavement rural

desenclav rural            

Afin de contribuer à réduire les déficits en terme de développement humain et faire du Nord une région connectée à l'échelle nationale, l’APDN établit des stratégies quinquennales visant à intervenir dans les différentes problématiques que peuvent connaitre les provinces du Nord du Royaume.

Parmi ces problématiques, un objectif prioritaire, rendre les régions rurales plus accessibles afin de réduire l’enclavement social et la vulnérabilité de sa population qui concerne globalement près de 5 millions de d’habitants au sein de son périmètre d’intervention.

Dans cette nouvelle stratégie adoptée par le Conseil d’Administration en 2013, le Plan de Développement Provincial (le PDP) occupe une place prépondérante dans le processus de développement territorial du Nord du Maroc avec un accent mis sur le désenclavement des pistes rurales. En effet, établit sur une période de 2013 – 2018, ce plan comprend plusieurs volets intervenant dans différents secteurs à savoir l’éducation (ex : construction d’écoles), la santé (ex : construction de centres de santés, fournitures de matériel médical, de transports ambulanciers adéquats) et la mise à niveau territoriale.

Aujourd’hui, chaque province possède son propre plan de développement, avec des axes prioritaires, dont un point commun reliant la plupart des communes rurales : le désenclavement de la population locale à travers l’aménagement et la construction des pistes.

             Sur un budget global de l’Agence de près de 670 millions de dirhams dédié au PDP, 29% (soit plus de 229 millions de dirhams) est consacré au désenclavement routier. Sur 10 provinces (Tétouan, Tanger, Larache, Taza, Al Hoceima, Guercif, Fahs Anjra, Taounate, Ouezzane, Chefchaouen), 63 communes sont concernées pour 463 kms de pistes qui sont en voie de construction ou de réaménagement.

            Le dernier exemple en date concerne la piste reliant Douars Tametroust à Iftouhen dans la commune rurale d’Ouled Ali Mansour (province de Tétouan) dont les travaux de terrassement sont déjà exécutés, les travaux de compactage réalisés à 70% et l’approvisionnement ainsi que l’étalage des matériaux est prévue le mois de février 2016.

 

   

Page 18 de 28