Mercredi 21 Octobre 2020
ArabicFrancais (Fr)

Marrakech : « un patrimoine national pour les générations futures »

a1

A l'occasion de la COP 22 qui se tient au Maroc du 07 au 18 novembre 2016, un projet grandiose a vu le jour : le Jardin des Arts de Marrakech, un évènement international qui est une opportunité pour le Royaume d'affirmer son action citoyenne.
Cette initiative, menée par l'artiste-peintre - sculpteur et écrivain Mahi Binebine, est l'occasion d'offrir aux marocains un espace naturel de vie et de culture digne des plus grands parcs européens.
Les thématiques choisies pour décorer ce magnifique jardin sont toutes en rapport avec la nature, l'environnement et le développement durable. Plusieurs organismes ont sponsorisé ce projet à travers des actions de mécénat envers des artistes.
L'Agence du Nord a également tenue à participer en encourageant l'artiste marocain natif de Larache, Hassan Hajjaj, un autodidacte installé actuellement à Londres et qui s'inspire de sa double culture afin de combiner l'art contemporain avec son héritage marocain. Ses œuvres sont également exposées au sein des plus grands musées du monde à New York, Dubai et Londres. Pour ce projet, Hassan Hajjaj a installé un canapé contemporain fabriqué à partir de caissons Coca Cola recyclés, sur lequel les promeneurs peuvent se reposer après une balade et donner des idées artistiques à certains.

a2 a3a4

D'autres artistes du Nord marquent également leur présence au sein de ce paysage marrakchi et permettent ainsi d'exprimer la créativité artistique existante dans cette partie du Royaume. Tous ces artistes ont su se faire une place sur la scène internationale de l'art à travers la peinture, la sculpture ou encore l'écriture et ont tous été formé au sein de la prestigieuse Ecole des beaux Arts de Tétouan. Nous pouvons ainsi retrouver les œuvres de :
- Abdelkrim Ouazzani, natif de Tétouan, où il enseigne aujourd'hui encore la peinture. Sachant se distinguer par une naiveté raffinée dans son travail, il offre à ce parc « un arbre dans une bouteille », en rappelant que la préservation de la nature est un élément essentiel à notre existence même.
- Mohammed Melehi, natif d'Asilah, fait partie des premiers artistes marocains ayant travaillé sur leur identité en lien avec les problématiques de l'art contemporain international. Son « tronc d'arbre avec feuillage » nous emmène dans un univers abstrait et allusif de son paysage poétique.

- Ilyas Selfati, natif de Tanger, est aujourd'hui spécialisé dans l'art de la gravure et a été formé par le grand artiste espagnol Gerardo Aparicio. Il nous invite à la découverte de son univers enchanté qui renvoie à ses rêves d'enfant à travers des œuvres pleines de charme.

Plusieurs autres artistes de renom ont également déposé leur signature autour de ce parc, comme Mahi Binebine avec l'exposition d'un globe terrestre en bronze, faisant référence à une préservation de notre planète. Jean François Fourtou, lui, a fait grimper une fourmi géante sur un arbre. Fatiha Zemmouri appelle, pour sa part, à un équilibre à travers 2 pièces en acier se tenant l'une contre l'autre. De nombreuses autres œuvres de grands artistes restent encore à découvrir à travers une belle balade, qui, à la nuit tombée, offre un spectacle de lumières féeriques.

 a6a7a8a9

 Cette initiative pionnière s’inscrit donc aujourd’hui dans un parcours qui vise à réhabiliter ou à construire un jardin dans chacune des grandes villes du Royaume. Ce projet est un projet labellisé COP 22 qui, nous espérons, donnera bientôt le jour à d’autres espaces verts dans le but de sensibiliser et d’inciter la population à préserver son patrimoine.

 

L'Agence pour la Promotion et le développement des Préfectures et Provinces du Nord expose au DocExpo

apdndocexpo 2

L'APDN a été mandatée pour impulser une dynamique de développement et de promotion territoriale ainsi que pour renforcer la fédération des projets et programmes économiques et sociaux réservés aux provinces du Nord.

Ainsi, l'APDN a joué un rôle de liaison entre les différents opérateurs publics et privés, selon une démarche partenariale qui favorise l'approche participative et l'implication des départements ministériels, des collectivités locales, des investisseurs privés, des organisations non gouvernementales et des bailleurs de fonds étrangers.

L'objet est, non seulement de rechercher la cohérence par la mise en phase des programmes des différents départements, mais également d'accroître les synergies entre les projets. Cette approche a impulsé, quantitativement et qualitativement, un volume déterminant des investissements programmés par l'Etat dans les provinces du Nord lors de cette dernière décennie.

Par ailleurs, l'intervention de l'Agence a été conduite dans le cadre de la prise en compte des attentes et spécificités locales et régionales avec un souci de positionnement fort de la région dans le système territorial national.

Après une phase d'affirmation dans le paysage institutionnel, l'APDN renouvelle sa démarche d'intervention pour offrir une expertise au service du développement durable territorial. L'APDN agit aujourd'hui comme un relais d'ingénierie du développement socio-économique et offre son expertise opérationnelle en montage et gestion de programmes et projets de développement à ses partenaires.

Cette démarche implique de métiers forts au service du développement de son périmètre d'intervention :

Intégrateur territorial:

  • Apporter un appui technique et financier aux projets de développement
  • Consolider des interventions des acteurs de développement en programmes intégrés
  • Catalyser et accélerer certains programmes et interventions publics

Accélérateur du développement durable:

  • Revaloriser l'espace rural par le désenclavement et l'accès aux services de base
  • Réhabiliter l'espace urbain par la requalification et la mise à niveau des villes
  • Préserver les écosystèmes en mettant en place des systèmes de protection du milieu et de l'environnement

Animateur de développement local:

  • Mobiliser des fonds pour les populations vulnérables (notamment les Activités Génératrices de Revenus)
  • Etre à l'écoute des initiatives locales et accompagner le renforcement des capacités locales
  • Stimuler la société civile et notamment le dynamisme des associations de développement

 

Article paru sur le site du HCP - Centre National de Documentation

Consulter le Stand Vituel de l'Agence du Nord via le lien : http://docexpo.hcp.ma/

 

Visite du Chef de la Délégation de l'Union Européenne à Al Hoceima

 DRIN UE 01

Communiqué de presse

 Dans le cadre du Programme d’Appui aux dynamiques de Développement Intégré dans les territoires ruraux du Nord (DRIN), Son Excellence l’Ambassadeur de l’Union européenne, Monsieur Rupert Joy, a effectué une visite opérationnelle de la province d’Al Hoceima les 25 et 26 octobre 2016. Durant cette visite, Monsieur l’Ambassadeur s’est rendu sur plusieurs chantiers en cours et a rencontré des représentants de communes et d’associations bénéficiaires du projet dans les pôles montagne et parc de la province. Il a également été reçu par Monsieur le Gouverneur, Monsieur le Président du Conseil Régional et Monsieur le Directeur Général de l’Agence du Nord.

 La première journée a été consacrée au pôle montagne où la délégation de l’UE a assisté à un atelier animé par l’Association Forum des Alternatives Maroc autour de son projet « Promotion de la participation des associations, des citoyens  et citoyennes dans la gouvernance local » subventionné dans le cadre du DRIN. Cette rencontre qui a eu au siège de la commune de Ketama a réuni les élus des communes de Ketama et de Issaguen et de plusieurs associations locales. Les sièges des huit communes rurales prioritaires du projet sont en cours de réhabilitation. Lors des échanges qui ont eu lieu, les intervenants ont rappelé l’importance du renforcement de capacités des acteurs locaux communaux et associatifs pour assurer leur adhésion et implication totale dans l’édification d’un processus de démocratique participative et l’élaboration d’une vision commune du développement de leur territoire.

Le programme DRIN

DRIN UE 11


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 La délégation a ensuite rendu visite à Dar Taliba de Ketama qui a été réhabilitée à l’instar de huit autre Dar Talib/a dans la province. Les Dar Talib sont des structures d’hébergement pour jeunes collégien (e)s et lycéen(e)s.  Il constitue un instrument important de lutte conte l’abandon scolaire en offrant aux jeunes scolarisés des conditions d’accueil appropriées et un encadrement pédagogique. Dar Taliba de Ketama est gérée par l’Association Nor. Elle héberge 45 jeunes pensionnaires issues des douars de la région. Une petite réception a été organisée à l’initiative de l’association, au cours de laquelle un mot de bienvenue a été lu par une jeune collégienne avant d’entamer la visite du batîment. Une visite plus sommaire a également été effectuée au chantier de Dar Talib de Issaguen.

 L’après-midi a été consacrée à une rencontre avec la Confédération des associations Sanahaja du Haut Rif Central qui a exposé ses projets de développement pour cette région montagneuse et forestière au fort potentiel touristique. L’association bénéficie une subvention pour la création d’un centre de ressources pour la vie associative d’Issaguen et réalise pour le compte du projet des travaux de balisage et signalétique de sentiers de randonnées.

 La deuxième journée de la visite était dédiée au Parc National d’Al Hoceima. Ce parc qui s’étend sur un territoire de 48 000 hectares. D’importants investissements ont été consentis dans l’infrastructure du Parc. C’est ainsi qu’un total de 54 km de piste seront réhabilités, 3 km ouverts et 20 kilomètres de sentiers aménagés, et 4 miradors construits. Ces aménagements touristiques nécessaires pour développer des circuits de randonnées diversifiés profitent également à la population locale (15.000 habitants) en désenclavant plusieurs villages, points d’eau et exploitations agricoles et artisanales. Une signalétique directionnelle et promotionnelle a également été développée, elle sera implantée au niveau des entrées du parc et des sites d’intérêts. Des supports de communication : cartes de randonneurs et guides thématiques promotionnel et didactique sur la faune, la flore, la vie marine et le patrimoine culturelle du parc seront par ailleurs mis à disposition des visiteurs et des professionnelles du tourisme.

 Son Excellence l’Ambassadeur accompagné par le Directeur Général de l’Agence du Nord ont ainsi pu constater l’avancement des travaux de réhabilitation de la piste d’Aghbal qui s’étend sur 4,1 km et qui désenclave le village portant le même nom et la source de Aghbal qui dessert la population de la région.

 Les associations du Parc National qui ont bénéficié des subventions accordées dans le cadre du projet DRIN ont par ailleurs organisée une rencontre riche et émouvante avec les bailleurs de fonds du projet. Cette rencontre qui a eu lieu au local de la Coopérative des Plantes Aromatiques de Beni Boufrah était animé par l’Association Bades, l’Association AZIR et les Réseau RODPAL. Elle s’est déroulé en marge d’une exposition riche et variée de l’ensemble des produits de territoires produits des coopératives appuyées par l’Association Bades dans le cadre de son projet « Appui aux coopératives rurales à travers le renforcement de leurs structures et la promotion de leurs produits». Des femmes artisanes ont à travers leurs produits authentiques et leur discours passionné et responsable conté le développement qu’a connu la femme rurale du rif durant ces dernières années à travers les différents projets sociaux et économiques menées dans la région. RODAPL a pour sa part, rappelé le défis environnementaux et de développement durable que connait cette région méditerranéenne et l’importance que revêt pour la population leur projet de création d’une pépinière qui sera réalisé dans le cadre du projet « Préservation des sols et des eaux et amélioration des revenus des habi tants du Parc National d’Al-Hoceima». L’association AZIR a pour sa part opté pour la sensibilisation des plus jeunes aux problématique de l’environnement à travers son projet « Développement local au service de l’amélioration des conditions socio-éducative de la Commune de Beni Boufrah »

Zoom sur le Parc d'Al Hoceima

DRIN UE 12

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 Enfin, et pour clore ce circuit dans le rif, la délégation a pu profiter d’un visite guidée du chantier de réhabilitation de la Tour Senhaja située sur flan du village Torres à Beni Boufrah. L’archéologue en charge du projet a ainsi apporté explications et clarifications sur l’histoire de ces tours, de la cité médiévale qui l’entoure et du port de Torres. Ce premier site historique réhabilité dans la province confortera les atouts touristiques du parc national, qui pourra ainsi offrir un circuit « patrimoine historique » qui comprendra également le village d’Adouz et sa mosquée mérinide du 12ème siècle, la Kasbah Ismailienne de Senada, les ruines de Bades ainsi que plusieurs marabouts.

 Le DRIN est un programme de développement intégré qui se concentre sur la province d’Al-Hoceima et plus particulièrement sur les communes du Parc National d’Al-Hoceima et les communes de Montagne. Ce programme mis en œuvre par l’APDN s’étend sur une durée de 6 ans et a pour but d’améliorer les conditions de vie et de revenus des populations rurales à travers le soutien aux dynamiques de développement local participatif et inclusif. Le projet se décline sur quatre axes principaux :

  •   L’appui à la Gouvernance locale à travers l’appui aux communes territoriale et à la société civile.
  •  L’appui aux services sociaux : éducation, santé communautaire et alphabétisation fonctionnelle
  •   L’appui à l’Economie Sociale et Solidaire dans les secteurs agricole, touristiques et artisanaux.
  •   La valorisation des Aire protégées et la protection des écosystèmes

 L’environnement et l’insertion des jeunes et de la femme sont pris particulièrement pris en compte selon une logique transversale.

 Le projet totalise un engagement de 125 MDH dont 100 MDH sont financés par l’Union Européenne. 

 

Pour plus d’information concernant le programme DRIN : www.drin.ma

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir !

DRIN UE 02 DRIN UE 03 DRIN UE 04 DRIN UE 05 DRIN UE 06 DRIN UE 07 DRIN UE 08 DRIN UE 09 DRIN UE 10

 

Dans le cadre du Programme d’Appui aux dynamiques de Développement Intégré dans les territoires ruraux du Nord (DRIN), Son Excellence l’Ambassadeur de l’Union européenne, Monsieur Rupert Joy, a effectué une visite opérationnelle de la province d’Al Hoceima les 25 et 26 octobre 2016. Durant cette visite, Monsieur l’Ambassadeur s’est rendu sur plusieurs chantiers en cours et a rencontré des représentants de communes et d’associations bénéficiaires du projet dans les pôles montagne et parc de la province. Il a également été reçu par Monsieur le Gouverneur, Monsieur le Président du Conseil Régional et Monsieur le Directeur Général de l’Agence du Nord.

La première journée a été consacrée au pôle montagne où la délégation de l’UE a assisté à un atelier animé par l’Association Forum des Alternatives Maroc autour de son projet « Promotion de la participation des associations, des citoyens  et citoyennes dans la gouvernance local » subventionné dans le cadre du DRIN. Cette rencontre qui a eu au siège de la commune de Ketama a réuni les élus des communes de Ketama et de Issaguen et de plusieurs associations locales. Les sièges des huit communes rurales prioritaires du projet sont en cours de réhabilitation. Lors des échanges qui ont eu lieu, les intervenants ont rappelé l’importance du renforcement de capacités des acteurs locaux communaux et associatifs pour assurer leur adhésion et implication totale dans l’édification d’un processus de démocratique participative et l’élaboration d’une vision commune du développement de leur territoire.

La délégation a ensuite rendu visite à Dar Taliba de Ketama qui a été réhabilitée à l’instar de huit autre Dar Talib/a dans la province. Les Dar Talib sont des structures d’hébergement pour jeunes collégien (e)s et lycéen(e)s.  Il constitue un instrument important de lutte conte l’abandon scolaire en offrant aux jeunes scolarisés des conditions d’accueil appropriées et un encadrement pédagogique. Dar Taliba de Ketama est gérée par l’Association Nor. Elle héberge 45 jeunes pensionnaires issues des douars de la région. Une petite réception a été organisée à l’initiative de l’association, au cours de laquelle un mot de bienvenue a été lu par une jeune collégienne avant d’entamer la visite du batîment. Une visite plus sommaire a également été effectuée au chantier de Dar Talib de Issaguen.

L’après-midi a été consacrée à une rencontre avec la Confédération des associations Sanahaja du Haut Rif Central qui a exposé ses projets de développement pour cette région montagneuse et forestière au fort potentiel touristique. L’association bénéficie une subvention pour la création d’un centre de ressources pour la vie associative d’Issaguen et réalise pour le compte du projet des travaux de balisage et signalétique de sentiers de randonnées.

La deuxième journée de la visite était dédiée au Parc National d’Al Hoceima. Ce parc qui s’étend sur un territoire de 48 000 hectares. D’importants investissements ont été consentis dans l’infrastructure du Parc. C’est ainsi qu’un total de 54 km de piste seront réhabilités, 3 km ouverts et 20 kilomètres de sentiers aménagés, et 4 miradors construits. Ces aménagements touristiques nécessaires pour développer des circuits de randonnées diversifiés profitent également à la population locale (15.000 habitants) en désenclavant plusieurs villages, points d’eau et exploitations agricoles et artisanales. Une signalétique directionnelle et promotionnelle a également été développée, elle sera implantée au niveau des entrées du parc et des sites d’intérêts. Des supports de communication : cartes de randonneurs et guides thématiques promotionnel et didactique sur la faune, la flore, la vie marine et le patrimoine culturelle du parc seront par ailleurs mis à disposition des visiteurs et des professionnelles du tourisme.

Son Excellence l’Ambassadeur accompagné par le Directeur Général de l’Agence du Nord ont ainsi pu constater l’avancement des travaux de réhabilitation de la piste d’Aghbal qui s’étend sur 4,1 km et qui désenclave le village portant le même nom et la source de Aghbal qui dessert la population de la région.

 Les associations du Parc National qui ont bénéficié des subventions accordées dans le cadre du projet DRIN ont par ailleurs organisée une rencontre riche et émouvante avec les bailleurs de fonds du projet. Cette rencontre qui a eu lieu au local de la Coopérative des Plantes Aromatiques de Beni Boufrah était animé par l’Association Bades, l’Association AZIR et les Réseau RODPAL. Elle s’est déroulé en marge d’une exposition riche et variée de l’ensemble des produits de territoires produits des coopératives appuyées par l’Association Bades dans le cadre de son projet « Appui aux coopératives rurales à travers le renforcement de leurs structures et la promotion de leurs produits». Des femmes artisanes ont à travers leurs produits authentiques et leur discours passionné et responsable conté le développement qu’a connu la femme rurale du rif durant ces dernières années à travers les différents projets sociaux et économiques menées dans la région. RODAPL a pour sa part, rappelé le défis environnementaux et de développement durable que connait cette région méditerranéenne et l’importance que revêt pour la population leur projet de création d’une pépinière qui sera réalisé dans le cadre du projet « Préservation des sols et des eaux et amélioration des revenus des habi tants du Parc National d’Al-Hoceima». L’association AZIR a pour sa part opté pour la sensibilisation des plus jeunes aux problématique de l’environnement à travers son projet « Développement local au service de l’amélioration des conditions socio-éducative de la Commune de Beni Boufrah »

Enfin, et pour clore ce circuit dans le rif, la délégation a pu profiter d’un visite guidée du chantier de réhabilitation de la Tour Senhaja située sur flan du village  Torres à Beni Boufrah. L’archéologue en charge du projet a ainsi apporté explications et clarifications sur l’histoire de ces tours, de la cité médiévale qui l’entoure et du port de Torres. Ce premier site historique réhabilité dans la province confortera les atouts touristiques du parc national, qui pourra ainsi offrir un circuit « patrimoine historique » qui comprendra également le village d’Adouz et sa mosquée mérinide du 12ème siècle, la Kasbah Ismailienne de Senada, les ruines de Bades ainsi que plusieurs marabouts.

Le DRIN est un programme de développement intégré qui se concentre sur la province d’Al-Hoceima et plus particulièrement sur les communes du Parc National d’Al-Hoceima et les communes de Montagne. Ce programme mis en œuvre par l’APDN s’étend sur une durée de 6 ans et a pour but d’améliorer les conditions de vie et de revenus des populations rurales à travers le soutien aux dynamiques de développement local participatif et inclusif. Le projet se décline sur quatre axes principaux :

·         L’appui à la Gouvernance locale à travers l’appui aux communes territoriale et à la société civile.

·         L’appui aux services sociaux : éducation, santé communautaire et alphabétisation fonctionnelle

·         L’appui à l’Economie Sociale et Solidaire dans les secteurs agricole, touristiques et artisanaux.

·         La valorisation des Aire protégées et la protection des écosystèmes

L’environnement et l’insertion des jeunes et de la femme sont pris particulièrement pris en compte selon une logique transversale.

Le projet totalise un engagement de 125 MDH dont 100 MDH sont financés par l’Union Européenne. 

Pour plus d’information concernant le programme DRIN : www.drin.ma

Normal 0 false 21 false false false FR X-NONE AR-SA
   

Aquisition de 12 Minibus scolaires au profit des communes rurales de la province de Fahs Anjra

IMG-20161025-WA0016

Sous les Hautes Directives Royales visant la promotion économique et sociale des Préfectures et Province du Nord du Royaume, et la Haute Sollicitude de Sa Majesté le Roi, au secteur de l'enseignement considéré comme facteur incontournable dans le processus de développement humain, le gouverneur de la province de Fahs Anjra et le Directeur général de l’APDN ont procédé, le 24 octobre 2016, à la remise des clés de 12 minibus scolaires aux profits des Communes de la Province de Fahs Anjra.

L'objectif attendu de ce projet étant la lutte contre le phénomène d'abandon scolaire des élèves, en particulier les filles en milieu rural, et ce par l'amélioration des conditions de scolarité en facilitant l'accès des élèves en situation de précarité aux établissements scolaires.

Ce projet est réalisé en partenariat entre l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), l'Agence pour la Promotion et le Développement du Nord (APDN) et la Province de Fahs Anjra. Son coût s'élève à près de 4 Millions de Dirhams.

C'est dans ce contexte que l'Agence mène depuis 2009, des projets de dotations en minibus scolaires pour les communes les plus enclavées, pleinement concernées par le problème d'accès aux infrastructures scolaires. L'Agence a ainsi distribué près de 230 minibus scolaires avec un coût global de 70 millions de Dirhams dans le cadre de différents programmes à ce jour.

Cliquer sur les photos pour les agrandir !

IMG-20161025-WA0015 IMG-20161025-WA0022 IMG-20161025-WA0021 IMG-20161025-WA0023

 IMG-20161025-WA0017 IMG-20161025-WA0014 IMG-20161025-WA0018 IMG-20161025-WA0019

 

 

Inauguration d’un centre social de proximité dans la Commune Rurale de Melloussa, Province de Fahs-Anjra

0 Exterieur 2

Un centre social de proximité dans la Commune rurale de Melloussa a été inauguré ce matin, vendredi 21 octobre 2016, en présence du Wali de la Préfecture Tanger-Asilah, du Gouverneur de la province Fahs Anjra, du Président de la Fondation Tanger Med et du Directeur Général de l’APDN.

Sous l’initiative de l’INDH, ce projet en partenariat avec le Conseil Provincial, la Fondation Tanger Med et l’APDN se veut être un espace social dédié à la population locale, et plus spécifiquement dédié à la femme et aux enfants de la commune. Il a pour but de leur offrir un espace commun de loisirs, d’éducation et de sensibilisation à divers activités culturelles.

Les femmes peuvent ainsi bénéficier de cours visant à la lutte contre l’anaphabétisation. Les enfants, pourront à leur tour bénéficier de soutien scolaire adapté à leur niveau. De cette manière, les deux générations pourront jouir d’un espace commun adapté à leurs besoins leur permettant également de pratiquer diverses activités comme le sport, la musique ou encore le théâtre.

Ce projet géré par l’association MELLOUSSA POUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL a mobilisé près de 5.8 millions de Dirhams au total (construction, équipement, aménagement d’espace extérieur, gestion de l’association).

Il est aujourd’hui entièrement équipé de matériel et matériaux modernes offrant un lieu des plus convivial et confortable disposant d’un espace aménagé comme suit :

 
  

  •           Un bureau administratif
  •           Un accueil central
  •           Un espace d’écoute et d’orientation
  •           Une salle de jeux pour enfants en bas âge
  •           Une salle de préscolaire pour les enfants bientôt en âge d’être scolarisés
  •           Une salle de cours dédié à la lutte contre l’anaphabétisation ainsi qu’au soutien scolaire
  •           Une salle de théâtre
  •           Une salle de musique
  •           Une salle d’informatique et bibliothèque
  •           Une salle de sport

 

 Cliquer sur les images pour les agrandir
 

0 Exterieur 1 Inauguration 2 Accueil 7 salle de creche 8 Aire de jeux 3 Hall principal 4.1 Salle de cours  4 Salle de cours 13biblio melloussa 5 Bibliotheque 14 biblio melloussa 6 Salle de theatre   10 Salle de musique 11 salle de musique 12 Salle de sport

 

   

Page 14 de 28