الإثنين 20 كانون2/يناير 2020
ArabicFrancais (Fr)

L'état des projets d'Al Hoceima délégués à l'agence du Nord

hoceimavuegenerale31

DOCUMENT. Sur 6,5 MMDH du programme Al Hoceima Manarat Al Moutaouassit, l'Agence du Nord a vu 3,1 MMDH d'engagements passer sous sa gestion. Quels départements sont concernés et pour quels projets?

Dans son rapport d'évaluation du programme Al Hoceima "Manarat Al Moutawassit", Driss Jettou avance une recommandation –sur un total de cinq- et elle concerne l'Agence du Nord. «Une vigilance particulière devrait être accordée aux risques encourus par l'Agence du Nord eu égard au volume important des projets dont elle a désormais la charge et veiller à ce que chaque partie-prenante assume sa part de responsabilité dans l'exécution et le suivi des projets confiés à l'Agence».

Un document préparé par l'APDN au nom du chef du gouvernement et à l'intention des inspections et commissions d'enquête révèle que sur les 20 partenaires du programme de développement d'Al Hoceima, 12 ont signé des conventions avec l'APDN pour lui déléguer leurs projets comme le montre le tableau ci-dessous.

apdn tableau delegations

Ces conventions ont été signées entre janvier et juillet 2017, soit quelques semaines après les premières protestations de la rue à Al Hoceima, alors que la formation du nouveau gouvernement se faisait attendre. Notons la tenue de la première réunion de la commission interministérielle de suivi du programme d'Al Hoceima Manarat Al Moutawassit en février 2017.

Très vite, l'APDN qui doit gérer son budget et d'autres programmes avec la Région tel celui du transport scolaire, s'est retrouvée avec plus de 3 MMDH de projets à gérer en tant que maître d'ouvrage délégué sur les 6,5 MMDH du programme de développement d'Al Hoceima.

Ces 12 conventions concernent donc 11 départements ministériels et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Des départements tels que l'Equipement ou le Tourisme par exemple n'ont rien délégué à l'APDN. En revanche, l'Habitat a délégué la totalité de sa quote-part, 420 MDH, à l'APDN ; l'Intérieur, 1,1 MMDH sur 1,2 MMDH, l'Education nationale et la formation professionnelle 350 MDH sur un total de 400 MDH.

apdn tableau accelerer 2

Plus de 40 projets sont concernés par ces délégations dont:

  • pour le département de l'Habitat: la stabilisation et le confortement de terrains pour des agglomérations urbaines et rurales, et des travaux de requalification urbaine.
  • Environnement: la création, réhabilitation et fermeture de quatre décharges.
  • Jeunesse et sport: sept projets dont un stade, une piscine olympique et deux salles couvertes.
  • Santé: cinq projets dont trois centres de santé à Badis, Cala Bonita et Imzouren.
  • Education nationale: quatre séries de projets dont des reconstructions d'écoles préfabriquées en dur et la construction de 11 nouvelles écoles.
  • Région TTAH: deux projets routiers.
  • Culture: un théâtre et un conservatoire de musique et de danse à Al Hoceima et un centre culturel à Imzouren.
  • Pêche et agriculture: un musée océanographique et un centre méditerranéen de la mer.

Grands écarts

Le document de l'Agence du Nord permet de voir que la Région TTAH et le département de la santé ont un taux d'engagement de 100 et 99 %, là où celui l'Environnement est à 1 % et l'Education nationale et la formation professionnelle à 61 %.

Selon les comptes de l'APDN, sur la quote-part des partenaires avec lesquels elle est liée pour un total de 3,18 MMDH, 2,08 MMDH étaient engagés au 29 septembre dernier avec 1,09 MMDH restant à engager soit un taux de réalisation de 65 %.

apdn tableau engagements 3

Selon le directeur général de l'APDN, Mounir El Bouyoussfi joint au téléphone par Médias 24, «lors des auditions des inspections et de la Cour des comptes, nous avons attiré l'attention sur le fait que si nous pouvons monter les appels d'offres et organiser les adjudications, en revanche les partenaires doivent consacrer des ressources humaines au suivi de leurs projets», une remarque reprise par Jettou dans son rapport.

M. El Bouyoussfi indique que «six ingénieurs de l'Agence sont dédiés à plein temps aux projets d'Al Hoceima. Et le tiers de notre personnel de 85 salariés -dont 70% de cadres - travaille tous les jours là-dessus».

Outre les huit provinces et préfectures qui font partie du découpage de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l'APDN a également sous sa coupe trois autres préfectures et provinces, celles de Taza, Taounate et Guercif à la frontière algérienne!

Dotée d'un budget annuel de 400 MDH en 2017, «l'APDN a réussi grâce aux partenariats à lever 3,2 MMDH de fonds au total avec des versements atteignant les 2,4 MMDH» indique son directeur général. Ces partenariats incluent les conventions relatives au programme Al Hoceima Manarat Al Moutawassit, des programmes avec la région ou avec des institutions étrangères.

Le document peut être consulté ou téléchargé ici.

 

Inauguration d’un marché couvert dans la commune de Karia Ba Mohammed - Province de Taounate

Kba 01 

 

Construit sur une superficie de 5000 m2, le nouveau marché de la commune urbaine de Karia Ba Mohammed permettra désormais aux commerçants et aux habitants de la commune de faire leur marché dans des conditions optimales avec des étales et des magasins bien spécifiques.

Ce marché comprend près de 100 magasins abritant des espaces de vente de volailles, boucheries, légumes, poissonnerie, une chambre froide, un local de production de glaces, un kiosque et une buvette, faisant ainsi de cet espace un véritable lieu de vie pour la commune.

 

Le cout de ce projet s’élève à plus de 14 millions de DHS.

 

Ci-dessous : photos du marché en cours de construction

 kba 02

kba 03

 kba 04

 

L’APDN participe au Salon Maghrébin du Livre à Oujda

salon maghrebin du livre

L’Agence pour la Promotion et le développement du Nord a répondu présente au salon maghrébin du livre qui s’est tenu du 21 au 24 septembre au théâtre Mohammed VI d’Oujda, sous le thème “Dire la jeunesse, écrire l’espoir.”

Le stand de l’APDN a mis en avant une collection de publications autour du patrimoine matériel et immatériel du Nord du Royaume réalisée par différents partenaires de la région.

Poètes, romanciers, nouvellistes, conteurs, écrivains du théâtre ou des arts visuels, institutions régionales, professionnels de l’édition et de la distribution du livre étaient réunis à l’initiative de l’Agence de l’Oriental, de la Wilaya de l’Oriental et du Conseil Régional de l’Oriental.

Cette première édition, était ainsi soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère Délégué en charge des Marocains Résidents à l’Etranger et des Affaires de la Migration, l’ambassade de France au Maroc (à travers l’Institut français d’Oujda) et l’Université Mohammed 1er.

Le salon était aussi une occasion pour faire rencontrer plusieurs intellectuels issus de l’ensemble des pays du Maghreb, d’Europe et d’Afrique. «L’invité d’honneur étant le Sénégal», autour des tables rondes qui traitaient la question de la migration et des frontières, la femme dans la pensée islamique contemporaine, ou encore le vivre-ensemble.

Les plus jeunes n’ont pas été oubliés puisque des ateliers d’écriture, de contes et d’illustration leur ont été proposés tout au long du salon.

salon maghrebin du livre01

salon maghrebin du livre02

   

APDN partenaire du projet de promotion de l’artisanat et de la création, CARPET, financé dans le cadre du Programme européen CREATIVE EUROPE

creative-1

L'Agence pour la Promotion et le Développement du Nord au Maroc, a participé jeudi 14 septembre à la réunion de lancement du projet CARPET (Craft Art and People Together) au siège de la Fondation Trois Culture de la Méditerranée à Séville.

Financé par l'Union Européenne dans le cadre du programme CREATIVE EUROPE et ainsi que par les différents partenaires associés, la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée (Chef de fil- Espagne), CEARTE (Portugal), Creative Kernow (Royaume Uni) et l'Agence pour la Promotion et le Développement du Nord (Maroc), le projet a pour objectif la promotion du travail des artisans, créateurs et artistes d'Espagne, du Portugal, du Royaume Uni et du Maroc et ce, en vue du développement des secteurs culturels et créatifs considérés depuis peu comme porteurs d'un fort potentiel de croissance et d'innovation.

Jusqu'en 2019, plusieurs activités sont prévues dans le cadre du projet, des résidences d'artistes, expositions, conférences, rencontres et échanges devront permettre aux différents acteurs du projet de partager leurs expériences et de promouvoir leurs travaux et réalisations à une échelle qui dépasse les frontières de leur pays d'origine.

Un premier appel à candidature sera publié au courant du mois d'octobre sur le site de l'APDN.

APDN partenaire du projet de promotion de l’artisanat et de la création, CARPET, financé dans le cadre du Programme européen CREATIVE EUROPE

 

L’APDN inaugure deux nouveaux projets dans la ville de Taounate

inaug taounate 2017 1

L’APDN a procédé à l’inauguration de deux nouveaux projets dans la ville de Taounate, en date du 30 juillet 2017.

Il s’agit de l’ouverture d’une « Dar Talib » dans la commune de Bni Oulid ainsi que d’un nouvel abattoir dans la commune de Ain Aicha.

Dar Talib à bni Oulid :

Cette nouvelle maison de l’étudiant tout nouvellement construite permettra aux élèves de la commune de Bni Oulid d’étudier dans des conditions optimales afin de réussir au mieux leurs prochaines années scolaires.

Le bâtiment comprend 2 étages dans lesquels sont installées de nombreuses salles à savoir un bureau administratif, une salle de lecture, une salle multimédia et une bibliothèque.

Des dortoirs entièrement équipés, adjoints à une salle de surveillance générale permettront aux élèves de prendre place dans les meilleures conditions, en plus de l’installation d’une cuisine adaptée, un réfectoire et une infirmerie qui donneront également accès à des services quotidiens facilitant la vie estudiantine.

Cette nouvelle Dar Talib permet d’accueillir 80 étudiants qui pourront y faire leur rentrée scolaire dès septembre prochain.

 

Abattoir de Ain Aicha :

Le nouvel abattoir de Ain Aicha a pour but de fournir aux habitants de la ville un abattoir plus efficace, hygiénique et plus adapté à la demande.

Etabli sur près de 5.000 m2, cet abattoir atteint désormais une capacité de 140 têtes de bovins et ovins par jour. Il contient un équipement de stabulation, une chambre froide, du matériel de récupération et traitement du sang, un incinérateur ainsi qu’une station de traitement des eaux usées.

L’enveloppe globale de ce projet s’élève à 20 millions de dhs.

 

Cliquer pour agrandir ...

 inaug taounate 2017 2inaug taounate 2017 4 inaug taounate 2017 3

   

الصفحة 8 من 26

Autres actualités des projets