السبت 19 تشرين1/أكتوير 2019
ArabicFrancais (Fr)

Doukali KK

قام وزير الصحة، أنس الدكالي، اليوم الجمعة، بزيارة إلى ورش مستشفى القرب الجديد بالقصر الكبير، الذي ينتظر أن يتم افتتاحه قريبا لتعزيز العرض الصحي على مستوى إقليم العرائش.

 hopital ksar kbir2

وتأتي زيارة الدكالي، الذي كان مرفوقا بعامل إقليم العرائش، المصطفى النوحي، وممثلي السلطات المحلية والمجالس المنتخبة، بهدف الوقوف على تقدم الأشغال بالمؤسسة الصحية التي ستعزز العرض الصحي بجهة طنجة تطوان الحسيمة وإقليم العرائش بصفة خاصة.

المشروع أنجز بشراكة مع وكالة تنمية أقاليم الشمال، وبمساهمة من مؤسسة القصر الكبير للتنمية، والمجلس الإقليمي للعرائش، وجماعة القصر الكبير، بتكلفة إجمالية بلغت 79346771 درهما، وطاقة استيعابية تصل إلى 80 سريرا، ويضم تجهيزات طبية ذات جودة عالية.

hopital ksar kbir1

ويتكون المستشفى الجديد من وحدة للطب، ووحدة للجراحة تتضمن مركبا جراحيا، وقاعة للإنعاش الطبي، ووحدة لصحة الأم والطفل (مصلحة لطب النساء والتوليد، ومصلحة لطب الأطفال)، ومصلحة للمستعجلات، وقاعتين للفحص بالأشعة والصدى مجهزتين بآليات بيوطبية، بما فيها جهاز السكانير، وقاعات للاستشارات الخارجية، ووحدة للتعقيم، وفضاء للاستقبال، ومختبر، إلى جانب صيدلية ومستودع للأموات، مع غرفة للتشريح، وغيرها من المرافق الضرورية.

المستشفى الجديد يأتي في إطار تنفيذ السياسة الصحية التي تنهجها وزارة الصحة، والهادفة إلى تقريب خدمات طبية وعلاجية في مستوى انتظارات الساكنة المحلية، وتخفيف العبء على المراكز الاستشفائية الأخرى بالجهة، والسعي الحثيث إلى التقليص من الفوارق المجالية.

hopital ksar kbir 4

وزارة الصحة "ستحرص على توفير الموارد البشرية من أطباء وممرضين وتقنيين وإداريين، وذلك حسب الإمكانيات المتاحة لاشتغال المرفق الصحي الذي سيقدم خدماته لساكنة القصر الكبير والمناطق المجاورة لها، والتي تقدر بحوالي 245573 نسمة".

 

Inauguration du Lycée de Ksar Sghir

 IMG-20180801-WA0003

L'Agence Pour le Développement du Nord ainsi que le leader mondial de l'industrie chimique, SaudiBasic Industries Corporation (SABIC Morocco and West Africa), ont procédé mercredi 1er aout à l'inauguration des nouveaux espaces et outils de travail apportés au lycée de Ksar Sghir, entrant dans le cadre du programme d'excellence objet de la convention entre les partenaires.

Cette inauguration a été effectuée en présence du Directeur Général de SABIC Morocco and West Africa, du Directeur Général de l'APDN, du Secrétaire Général de la province de Fahs Anjra, de l'Attaché culturel et de l'attaché des affaires économiques d'Arabie Saoudite, de la Directrice Provinciale de l'Education et de la Formation et du Directeur Régional de l'Académie et de l'Education.

Dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale, visant la réalisation des actions de développement territoriale, principalement dans le secteur de l'éducation, l'entreprise SABIC Morocco s'est associée avec l'APDN, en tant qu'acteur de développement majeur dans la région, afin de financer un „programme d'excellence" au profit de l'établissement scolaire Ksar-Sghir pour une enveloppe budgétaire de 92.800 $ USD. Ce partenariat, basé sur une vision coordonnée et une programmation mutuelle, consiste à réaliser des projets de développement éducatif, notamment à travers :

  • La réhabilitation et l'acquisition d'équipements multimédia avec un espace dédié à abriter une bibliothèque moderne dotée et de matériels audio-visuels ;
  • La création et l'équipement d'une pépinière pédagogique incluant une péinière et une salle de contrôle goutte à goutte ;
  • La réhabilitation ainsi que l'installation de toilettes sèches visant à la sensibilisation de nos jeunes générations à l'écologie et la préservation de notre environnement.

Ces projets diversifiés ont pour objectif l'amélioration des conditions d'apprentissage au profit de 1400 élèves scolarisés dans l'établissement, en leur procurant les moyens nécessaires pour affiner leur processus de scolarisation et des espaces structurés pour exercer des activités complémentaires à l'instar du jardinage et du développement informatique.

IMG-20180801-WA0000

IMG-20180801-WA0001

IMG-20180801-WA0005

IMG-20180801-WA0014

 

Participation de l’APDN au Congrès Mondial des Études sur le Moyen-Orient à Séville

seville-1

Le Directeur Général de l'APDN, Monsieur Mounir El Bouyoussfi, a participé à la cérémonie d'ouverture de La Cinquième Édition du Congrès Mondial des Études sur le Moyen-Orient (WOCMES), présidée par le Roi Felipe VI d'Espagne, qui se déroule du 16 au 20 juillet 2018 au sein de la Fondation Trois Culture à Séville.

Cet évènement est un rendez-vous incontournable pour les chercheurs, les enseignants, les étudiants, les médias, les professionnels ainsi que tout autre groupe de personnes intéressées par les études sur l'Afrique du Nord, sur le Moyen-Orient et sur d'autres régions du monde directement ou indirectement affectées par les affaires de ces régions.

À cet effet, il est prévu de réunir 3.000 participants provenant de plus 70 pays et qui est considéré comme l'événement le plus prestigieux dans ce domaine.

Le WOCMES Séville 2018 mettra davantage l'accent sur les relations entre les trois cultures et aussi, bien entendu, en raison de l'essence même de la Fondation, à l'égard de l'héritage arabo-andalou et les racines de la ville qui accueille cette rencontre internationale aussi prestigieuse.

Un programme riche prévoit la projection de films, de spectacles, des concerts, un salon du livre et bien entendu des tables rondes sur les différents domaines précités animés par des personnalités et des experts dans leur domaine.

   

RENFORCEMENT DE COOPERATION BILATERALE AU PROFIT DE LA SOCIETE CIVILE DE LA REGION TANGER TETOUAN AL HOCEIMA ET CELLE DE L’ANDALOUSIE

IMG-20180629-WA0036

Dans le cadre de la coopération entre l'APDN et l'AACID, la journée de rencontre organisée en date du jeudi 28 juin 2018 pour le « renforcement institutionnel à la bonne gouvernance » a rencontré un véritable succès auprès des acteurs concernés.

Avant cette journée, un travail préparatif a été effectué par les experts de l'APDN du domaine associatif. En effet, des sessions d'appui et soutiens aux associations et coopératives ont été organisées dans chaque province et préfecture du Nord du Royaume, ce qui a permis d'identifier les acteurs présents dans la région, de cerner leurs problématiques et leur apporter de nouveaux outils juridiques et institutionnels afin de relever leurs défis.

La grande journée de rencontres organisée par les deux institutions ce jeudi a permis aux acteurs marocains de la société civile de rencontrer leurs homologues espagnols afin d'établir un premier contact mais surtout afin de leur offrir une plateforme d'échange, de coopération bilatérale et une vision commune pour leurs projets respectifs.

Plus de 90 associations ont répondu présentes à ce débat. Une vingtaine d'associations espagnoles et plus de 70 associations marocaines ont fait le déplacement afin d'étudier la possibilité de partenariats futurs.

Dans un premier temps, au vu des nombreux projets que l'APDN appui ou initie, elle a eu l'occasion de présenter son expertise dans le domaine associatif en tant que catalyseur ou facilitateur dans la mise en œuvre de projets.
La Junta de Andalucia a pour sa part pu présenter les différents projets réalisés ou en cours de réalisation sur ce présent partenariat et qui a permis la rencontre de la société civile du Nord du Maroc avec celle de la région andalouse.

Un témoignage de 4 ONG (2 marocaines et 2 espagnoles) a également permis aux différentes parties prenantes de bénéficier du savoir faire et de l'expérience de partenariats bilatéraux déjà effectués notamment dans le domaine de l'environnement, la santé, le développement et l'éducation.

Dans ce sens, la rencontre d'hier a répondu aux exigences des parties prenantes puisqu'elle a d'ores et déjà permis d'aboutir à la concrétisation de certains projets associatifs, et ce, dans différents secteurs. Le secteur du Tourisme et artisanat, l' Environnement et Ecologie, la Santé, l'Education, le Sport, l' Inclusion sociale, l'Immigration et le Développement Social ont été largement représentés.

Ex : Dans le domaine sportif, l'association AMARA de Séville avec l'Association AL AMAL de HAY AL JADID de Tanger ont concrétisé un partenariat pour permettre aux jeunes sportifs de football en salle et football féminin de bénéficier de formations effectuées par des professionnels espagnols en la matière. Un tournoi sera organisé en juillet prochain.

Ex : Les associations présentes du secteur de l'Environnement et de l'immigration ont crée des liens et pu tisser un réseau afin d'échanger sur leurs projets et leurs déroulement respectifs.

Ex : Un partenariat entre l'Université de Cadiz et des associations du domaine de l'artisanat est envisagé pour étudier la possibilité de préserver les métiers de poterie des femmes rurales dans les provinces de Chefchaouen, Ouezzane et Tétouan

De cette manière, cette journée a en effet pu créer un espace de dialogue réussi entre les différentes associations et institutions pour une meilleure consolidation des acquis et de nouvelles perspectives futures qui ont abouti à des résultats concrets.

IMG-20180629-WA0029

 IMG-20180629-WA0032

 IMG-20180629-WA0033

 IMG-20180629-WA0051

IMG-20180629-WA0059

 IMG-20180629-WA0049

 

TÉTOUAN CÉLÈBRE SON ADHÉSION AU RÉSEAU DES VILLES CRÉATIVES DE L'UNESCO

img1

Le coup d'envoi des festivités commémorant l'adhésion de Tétouan au Réseau des villes créatives de l'UNESCO dans le domaine d'artisanat et des arts populaires a été donné, vendredi, sous le thème "Tétouan: une création à travers les siècles".

Ces festivités, qui se poursuivent jusqu'au 13 mai courant, visent à préserver et à mettre en exergue la richesse et la particularité du patrimoine immatériel de Tétouan, qui se manifeste dans plusieurs métiers artistiques et artisanales, mais aussi dans les traditions de la ville.

Le programme prévoit ainsi une série d'ateliers thématiques axés sur "les perspectives socio-économiques des métiers artistiques et artisanales", "la restauration et la préservation du cadre bâti: le défi des ressources et du savoir scientifique", "la revitalisation de l'industrie du cuir à Tétouan" et "le renforcement des capacités créatives de l'artisan et de l'architecte", en plus d'une prestation scolaire dédiée aux arts populaires traditionnels de Tétouan, d'ateliers sur l'artisanat au profit des enfants et des jeunes et un salon du printemps des métiers et de l'artisanat.

A cette occasion, le gouverneur de la province de Tétouan, Younes Tazi, a souligné que l'adhésion de Tétouan au Réseau des villes créatives de l'UNESCO témoigne de la richesse du patrimoine culturel et civilisationnel de la ville et sera de nature à donner une nouvelle impulsion à son rayonnement culturel, appelant à œuvrer de concert pour concrétiser des actions sur le terrain permettant de développer l'ensemble des métiers et des arts traditionnels et populaires.

De son côté, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid, a fait savoir que cette adhésion permettra de renforcer le rayonnement du patrimoine culturel, architectural et civilisationnel de Tétouan, "qui se veut créative par ses gens, ses littéraires, ses poètes, ses artistes et ses artisans", précisant qu'il s'agit de la première ville marocaine à rejoindre ce réseau mondial.

Pour sa part, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, est revenu sur la richesse du patrimoine culturel local à travers les siècles, se réjouissant de ces festivités qui braquent les projecteurs sur les différents aspects de cet héritage, aussi bien au niveau du patrimoine culturel que de l'artisanat.

D'après la secrétaire d’État chargée de l'Artisanat et de l’Économie sociale, Jamila El Moussali, le choix de Tétouan en tant que vile créative dans le domaine d'artisanat et des arts populaires est en réalité une distinction à l'artisanat marocain dans son ensemble, soulignant que le premier salon du printemps des métiers et de l'artisanat, inauguré parallèlement à ces festivités, reflète la beauté de la ville et le goût raffiné de ses habitants, ainsi que l'implication des jeunes générations dans la préservation de ce patrimoine.

Le président du Conseil communal de Tétouan, Mohamed Idaomar, a, quant à lui, affirmé que le dossier de candidature de Tétouan pour rejoindre le réseau était "solide et justifié", notant que "cette distinction méritée est le résultat de plusieurs années de contributions du maitre artisan, ce qui a permis à Tétouan d'être la première ville marocaine et la troisième ville arabe à rejoindre le réseau".

Le directeur général de l'Agence de développement du Nord, Mounir Bouyoussfi, s'est plutôt arrêté sur les efforts déployés par son organisme, tout au long de plusieurs années, dans l'objectif de mettre à niveau les médinas de la région du Nord, en particulier la restauration des monuments historiques et la nomination des médinas au niveau international dans la perspective de renforcer la place du Maroc sur la carte du patrimoine immatériel.

Le Réseau des villes créatives de l'UNESCO (RVCU) a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable, et ce autour de sept domaines: artisanat et arts populaires, arts numériques, design, film, gastronomie, littérature et musique. 

Articles connexes

Leseco.ma

Le matin 

Al Ahdat info 

Press24

Hibapress

 

Le coup d'envoi des festivités commémorant l'adhésion de Tétouan au Réseau des villes créatives de l'UNESCO dans le domaine d'artisanat et des arts populaires a été donné, vendredi, sous le thème "Tétouan: une création à travers les siècles".

Ces festivités, qui se poursuivent jusqu'au 13 mai courant, visent à préserver et à mettre en exergue la richesse et la particularité du patrimoine immatériel de Tétouan, qui se manifeste dans plusieurs métiers artistiques et artisanales, mais aussi dans les traditions de la ville.

Le programme prévoit ainsi une série d'ateliers thématiques axés sur "les perspectives socio-économiques des métiers artistiques et artisanales", "la restauration et la préservation du cadre bâti: le défi des ressources et du savoir scientifique", "la revitalisation de l'industrie du cuir à Tétouan" et "le renforcement des capacités créatives de l'artisan et de l'architecte", en plus d'une prestation scolaire dédiée aux arts populaires traditionnels de Tétouan, d'ateliers sur l'artisanat au profit des enfants et des jeunes et un salon du printemps des métiers et de l'artisanat.

A cette occasion, le gouverneur de la province de Tétouan, Younes Tazi, a souligné que l'adhésion de Tétouan au Réseau des villes créatives de l'UNESCO témoigne de la richesse du patrimoine culturel et civilisationnel de la ville et sera de nature à donner une nouvelle impulsion à son rayonnement culturel, appelant à œuvrer de concert pour concrétiser des actions sur le terrain permettant de développer l'ensemble des métiers et des arts traditionnels et populaires.

De son côté, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l'Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid, a fait savoir que cette adhésion permettra de renforcer le rayonnement du patrimoine culturel, architectural et civilisationnel de Tétouan, "qui se veut créative par ses gens, ses littéraires, ses poètes, ses artistes et ses artisans", précisant qu'il s'agit de la première ville marocaine à rejoindre ce réseau mondial.

Pour sa part, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, est revenu sur la richesse du patrimoine culturel local à travers les siècles, se réjouissant de ces festivités qui braquent les projecteurs sur les différents aspects de cet héritage, aussi bien au niveau du patrimoine culturel que de l'artisanat.

D'après la secrétaire d’État chargée de l'Artisanat et de l’Économie sociale, Jamila El Moussali, le choix de Tétouan en tant que vile créative dans le domaine d'artisanat et des arts populaires est en réalité une distinction à l'artisanat marocain dans son ensemble, soulignant que le premier salon du printemps des métiers et de l'artisanat, inauguré parallèlement à ces festivités, reflète la beauté de la ville et le goût raffiné de ses habitants, ainsi que l'implication des jeunes générations dans la préservation de ce patrimoine.

Le président du Conseil communal de Tétouan, Mohamed Idaomar, a, quant à lui, affirmé que le dossier de candidature de Tétouan pour rejoindre le réseau était "solide et justifié", notant que "cette distinction méritée est le résultat de plusieurs années de contributions du maitre artisan, ce qui a permis à Tétouan d'être la première ville marocaine et la troisième ville arabe à rejoindre le réseau".

Le directeur général de l'Agence de développement du Nord, Mounir Bouyoussfi, s'est plutôt arrêté sur les efforts déployés par son organisme, tout au long de plusieurs années, dans l'objectif de mettre à niveau les médinas de la région du Nord, en particulier la restauration des monuments historiques et la nomination des médinas au niveau international dans la perspective de renforcer la place du Maroc sur la carte du patrimoine immatériel.

Le Réseau des villes créatives de l'UNESCO (RVCU) a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable, et ce autour de sept domaines: artisanat et arts populaires, arts numériques, design, film, gastronomie, littérature et musique. 
   

الصفحة 5 من 26

Autres actualités des projets