الخميس 29 تشرين1/أكتوير 2020
ArabicFrancais (Fr)

MAP-1-17

Véritable joyau architectural, urbain et touristique, la médina de Tétouan poursuit sa remise à niveau pour retrouver son lustre et sa splendeur d'antan et conserver son charme et son authenticité légendaire.

Adossée majestueusement sur les pentes abruptes de Jbel Dersa, l'ancienne médina de Tétouan se voit ainsi offrir une nouvelle vie, grâce au programme complémentaire de réhabilitation et de valorisation 2019-2023, qui s'articule autour de trois axes majeurs ayant trait au cadre bâti, à la restauration et la réhabilitation des monuments historiques et à l'animation économique et touristique, le but étant de compléter les projets déjà lancés par le passé, à même de préserver ce chef-d'oeuvre, classé patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997.

Doté d'un investissement de 350 millions de dirhams (MDH), ce programme, qui jouit de la Haute sollicitude royale, constitue le prolongement du programme de réhabilitation de la médina de Tétouan (2011-2014), qui a été réalisé pour 315 MDH et profité à une population de plus de 26.000 habitants.

Ce chantier global touche à la fois le cadre bâti, les infrastructures et les édifices religieux, mais porte également sur le développement des services socio-culturels, la réorganisation des commerces et la promotion des activités touristiques.

Une fois le chantier terminé, la ville historique de Tétouan fera peau neuve, tout en conservant son cachet authentique, ses traditions ancestrales et ses particularités urbanistiques et architecturales, qui font la fierté de ses habitants.

Dans une déclaration à la MAP, Bouzaid Bouabid, professeur de l'histoire de l'art et des civilisations à la faculté des lettres de Martil, a souligné que la ville de Tétouan est fort renommée par sa richesse culturelle et son patrimoine architectural inédit qui témoignent d'une tradition ancestrale et d'une ouverture sur le monde, notant que ce programme de nouvelle génération vise en particulier à valoriser l'ancienne cité et à l'ériger en levier de développement des activités économiques et touristiques, tout en aidant à la sédentarisation de sa population et en stimulant une dynamique sociale.

Cet expert en art et civilisations a relevé que cet intérêt particulier reflète le rôle important que joue la médina de Tétouan comme point de jonction entre les cultures et les civilisations marocaine et andalouse et contribuera, sans aucun doute, à l'amélioration des conditions de vie de la population, à la promotion de l'éducation esthétique, et au renforcement de la dynamique économique, relevant que la médina peut constituer un levier d'attractivité touristique et de dynamisation du territoire et de la vie, en capitalisant sur son legs culturel et son patrimoine architectural et artistique riche et millénaire.

Il a, par ailleurs, mis en avant la contribution active des habitants de la ville à la préservation du patrimoine historique et culturel de la médina, ce qui témoigne, selon lui, de la prise de conscience citoyenne quant à l'intérêt de conserver le patrimoine national, qui fait la fierté des Marocains, et de promouvoir son rayonnement.

« Financé par plusieurs partenaires, ce programme, qui s'étale sur cinq ans, s'inscrit dans le cadre de la vision royale pour la préservation et la mise en valeur des anciennes médinas du Maroc, et s'assigne pour objectifs majeurs la redynamisation économique de la médina de Tétouan, la promotion de son insertion dans le tissu urbain de la ville et la mise en valeur de son capital culturel et patrimonial », a déclaré à la MAP l'architecte du patrimoine, chargée du suivi du programme complémentaire de réhabilitation et de valorisation de la médina de Tétouan au sein de l'Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Dalila Akdim.

Ce programme, piloté par l'APDN, se traduit par plusieurs projets portant notamment sur la réhabilitation du cadre bâti, la restauration et réhabilitation du patrimoine et le renforcement de l'attractivité touristique et économique de la médina, a précisé la responsable, relevant que ce chantier prometteur ambitionne en particulier de faire du patrimoine un levier de développement économique, préserver l'authenticité et la particularité du patrimoine de la médina, investir le capital culturel et patrimonial dans la promotion de la dynamique économique et créer un impact direct sur les conditions de vie de la population.

Abordant les enjeux de ce programme, Mme Akdim a évoqué la nécessité de sauvegarder l'authenticité de la médina de Tétouan, capitaliser sur la richesse de son patrimoine pour impulser une nouvelle dynamique économique capable d'améliorer les conditions de vie de la population, faire adhérer la population et fédérer tous les acteurs locaux autour du programme, ainsi que de renforcer l'attractivité touristique de la ville de Tétouan, et partant de la région du Nord, notant que l'Agence, en collaboration avec ses partenaires, adopte une approche participative dans la réalisation des projets dudit programme.

« Le taux de réalisation des projets s'inscrivant dans le cadre du programme s'élève à environ 50% pour les engagements (marchés engagés) et 25% pour les travaux sur chantier », a-t-elle fait savoir.

De son côté, l'architecte-responsable du projet de réhabilitation de l'ancienne médina de Tétouan, Taha Bouhassoun, a mis l'accent sur l'importance de ce programme dans la sauvegarde du patrimoine culturel et patrimonial de la ville historique, la valorisation de tissu urbain traditionnel, la restauration des édifices historiques et l'amélioration des conditions de vie de la population locale, notant que ce chantier permettra de réorganiser les commerces et de renforcer l'attractivité touristique de la ville de Tétouan, qui faisait partie du réseau des villes créatives de l'UNESCO depuis 2017.

M. Bouhassoun, également membre de la commission de suivi du programme, n'a pas manqué de souligner les particularités urbanistiques et architecturales de la médina de Tétouan et son legs culturel riche témoignant des fortes influences andalouses, mettant en avant la trame urbaine de la médina, l'une des plus originales, et les techniques utilisées dans l'ancien réseau d'alimentation en eau, communément appelé Shkundu, qui date de plus de trois siècles, ainsi que les pratiques adoptées pour le revêtement des sols, qui font le charme et la gaieté de cette forteresse aux sept portes.

« L'une des composantes essentielles de ce programme est le projet de réhabilitation de la Kasbah, qui devrait s'ériger en un pôle culturel, social et touristique d'envergure, devant permettre de renforcer l'attractivité touristique de la ville et son rayonnement économique », a-t-il insisté.

Pour Ayoub Idelhadj, responsable chargé du suivi et de la coordination du programme au niveau de la préfecture de Tétouan, ce programme d'envergure revêt une importance particulière dans la mise en valeur du patrimoine culturel, architectural et civilisationnel de la médina de Tétouan, l'amélioration des conditions de vie de la population et le renforcement de l'attractivité touristique et économique de l'ancienne cité.

Le responsable a assuré que les projets relatifs à ce programme sont réalisés en partenariat avec les acteurs de la société civile et les artistes locaux, notant que plusieurs projets, dont le revêtement des sols et le ravalement des façades, ont atteint un état d'avancement de plus 50%, tandis que d'autres portant notamment sur l'aménagement du marché de proximité et d'une auberge de jeunesse sont en cours d'achèvement.

A vrai dire, la médina de Tétouan va s'offrir un bain de jouvence, grâce à ce programme structurant qui devrait permettre de sauvegarder la richesse architecturale et patrimoniale de l'ancienne cité et l'originalité de son tissu urbain, tout en insufflant une nouvelle dynamique socio-économique aussi bien à la ville qu'à toute la région du Nord.

 

Chefchaouen-7

 

شفشاون – تم تخصيص غلاف مالي بقيمة تصل إلى 34.6 مليون درهم لتمويل برنامج تنموي لفائدة الجماعات السلالية بإقليم شفشاون، حيث عهد إلى وكالة إنعاش وتنمية أقاليم الشمال بتنفيذ البرنامج، على أن تترأس عمالة إقليم شفشاون لجنة التتبع والتنسيق.

ويروم البرنامج، الذي يعد محور اتفاقية شراكة متعددة الأطراف، إنجاز عدد من المشاريع المندرجة في برنامج تنموي لدعم إدماج ذوي الحقوق بالجماعات السلالية بإقليم شفشاون في مسلسل التنمية البشرية، وذلك في أفق تحقيق تنمية مندمجة ومتوازنة وشاملة بإقليم شفشاون وتشجيع الشراكة الفعالة والتضامن البناء لتدعيم سياسة القرب.

كما يهدف البرنامج إلى تقديم دعم مالي لمشاريع الأنشطة المدرة للدخل من أجل خلق دينامية اقتصادية واجتماعية داخل الجماعات السلالية، عبر تنمية أنشطة جديدة ذات مردودية وخلق فرص الشغل وتنمية قدرات ذوي الحقوق، بهدف تعزيز وتأهيل البنيات الإنتاجية والمساهمة في إنعاش ترويج المنتوجات المجالية ومنتجات الصناعة التقليدية.

ويساهم في هذا البرنامج كل من مجلس جهة طنجة-تطوان-الحسيمة (6.19 مليون درهم) ومديرية الشؤون القروية بوزارة الداخلية (3.26 مليون درهم) والمديريات الإقليمية للفلاحة (23.8 مليون درهم) والصناعة التقليدية (0.2 مليون درهم) والشباب والرياضة (0.75 مليون درهم) والمندوبية الإقليمية للتعاون الوطني (0.4 مليون درهم).

من بين المشاريع المسطرة ضمن البرنامج، إحداث وحدة لتعصير الزيتون وإحداث وحدة لتصبير الزيتون لفائدة النساء السلاليات وبناء مركز سوسيو مهني للنساء والشباب لفائدة الجماعة السلالية تازية (جماعة بني دركول)، وتشجير 40 هكتارا بأشجار الزيتون مع وضع نظام الري بالتنقيط وإحداث وحدة لتربية الماعز الحلوب وملعب للقرب لفائدة الجماعة السلالية البلاط (جماعة بني فغلوم).

كما سيتم إحداث دار للصانعة وإعادة بناء مستوصف صحي وإحداث ملعب للقرب لفائدة الجماعة السلالية تارغة (جماعة تزكان) وملعب للقرب لفائدة الجماعة السلالية ارموتة (جماعة بني دركول).

بموجب الاتفاقية، تتعهد الأطراف بتقديم التمويل المتلزم به والمساهمة في تأطير ومواكبة المشاريع المبرمجة.

 

La mythique médina de Tanger prend des couleurs

 TANGER-ANCIENNE-MEDINA 

Tanger – Source d’inspiration pour des artistes d’horizons différents, la médina de Tanger, dont les ruelles blanches et les cafés ont vu naître de grandes œuvres littéraires, prend des couleurs, sans pour autant perdre de son charme.

En effet, la ville du Détroit est un vrai joyau architectural et culturel grâce à ses murailles, datant du 14e siècle et ses ruelles surplombées de balcons arabo-andalous et la place de la Casbah, qui était notamment un repaire préféré de l’écrivain américain Paul Bowles, où il passait des heures à écrire.

De même, à la médina de Tanger, Eugène Delacroix redécouvre le romanticisme, Henri Matisse apprend l’alchimie des couleurs, William S. Burroughs écrit “Le festin nu”, Paul Bowles crée “Un thé au Sahara”, Mohamed Choukri rédige “Le pain nu”, Paul Morand vit son exil et pour Jean Genet, “c’était la ville adorée”.

Carrefour de civilisations, la ville était très convoitée pour sa position stratégique : au cours des époques antiques, elle a successivement été conquise par les Romains, les Vandales, les Byzantins, les Wisigoths et principalement les Arabes. Les vestiges français, portugais ou espagnols ne manquent pas.

Ce sont des richesses essentielles à l’identité culturelle de la ville, d’où la nécessité de la valorisation et la réhabilitation du patrimoine immatériel, a expliqué la cheffe de projet chargée du programme de réhabilitation et de valorisation de la médina de Tanger au sein de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Hajar Mzibra.

Faisant suite à la volonté Royale visant la valorisation du patrimoine des médinas et intervenant dans le cadre du programme de réhabilitation et de mise en valeur de la médina de Tanger, des programmes ont été établis dans une optique transversale, a relevé, Mme Mzibra dans une déclaration à la MAP.

Le projet s’inscrit dans une vision de réhabilition globale des 7 médinas du Nord afin de créer un produit touristique propre à la région, offrant un réseau des médinas connecté à l’échelle géographique et offrant une attractivité touristique particulière basée sur la valorisation du patrimoine matériel et immatériel du territoire.

Des travaux concerneront les axes de “la réhabilitation des zones urbaines”, “la restauration et la réhabilitation du patrimoine”, “la restauration et la réhabilitation des lieux de culte” et “le renforcement de l’attractivité touristique et économique des médinas”.

Ils visent, notamment, à préserver le patrimoine culturel et urbain de la médina de Tanger et investir pour le développement local et le renforcement de l’attractivité touristique et économique, a-t-elle ajouté.

“La gestion de ces travaux se fait à travers des visites régulières des chantiers, la collaboration des différents partenaires et l’implication des habitants de la médina”, a-t-elle fait savoir.

Ainsi, l’Agence du Nord, dans le cadre de sa stratégie de préservation du patrimoine, s’implique fortement dans le développement intégré de la médina pour asseoir un cadre de vie agréable et une opportunité économique à fort potentiel, a-t-elle précisé.

Ces programmes visent essentiellement la réhabilitation des murailles et des édifices religieux, le réaménagement du cadre bâti, le développement des services socioculturels, la réorganisation des commerces et la valorisation des monuments historiques, note la responsable, précisant qu’ils touchent différents volets, notamment touristiques, culturels et relatifs aux infrastructures.

En effet, ils contribueront également au confort et au bien-être des citoyens, à travers la cessation du danger des habitats menaçant ruine et la création d’espaces d’artisanat et de produit de terroir, a mis en avant Mme Mzibra.

S’agissant du volet infrastructures, ces projets concernent le ravalement des façades, la réhabilitation des réseaux d’assainissement et d’eau potable, le pavage, l’éclairage public pour plus de sécurité, les équipements publics, à travers l’amélioration des accès, et la restauration des souks.

Sur le volet touristique, selon Mme Mzibra, ces projets contribueront à la promotion des circuits touristiques, étant donné l’emplacement unique de la médina surplombant la côte méditerranéenne. Sur le volet culturel, poursuit-elle, le projet de réhabilitation favorisera la création de musées et salles de théâtre et de cinéma.

De vrais joyaux reconnus par les instances internationales, les médinas du Nord constituent un réel atout pour les villes qui les abritent et leur réhabilitation s’inscrit en droite ligne de la vision de SM le Roi Mohammed VI pour la préservation du patrimoine national sous toutes ses formes, au bénéfice des générations montantes et futures.

 

Source : MAP 

 

 

 

   

 

متنفس جديد لحي بئر الشفاء

افتتاح أكبر منطقة ترفيهية بمقاطعة بني مكادة

birchifa1

 

افتتحت رسميا نهاية الأسبوع الجاري، ساحة بئر الشفاء على مساحة تقدر ب 23.000 متر مربع، حيث تتوفر على مرافق سوسيو رياضية وثقافية، أشرف على تهيئتها وكالة الإنعاش والتنمية الاقتصادية والاجتماعية لعمالات وأقاليم شمال المملكة.

وتتوفر الساحة الجديدة على بنيات رياضية أساسية وفضاءات مجاورة لممارسة الأنشطة الرياضية والثقافية ودعم قدرات الأطفال والشباب بغية صقل مواهبهم وجعلهم فاعلين في محيطهم الاجتماعي.

ويضم المشروع مناطق خضراء، ومدارات ترفيهية، و حلبة للعب، وساحات، ومسرح في الهواء الطلق، وفضاء للعب الأطفال، و قاعة مغطاة متعددة التخصصات، و ملعب رياضي.

وساهمت جماعة طنجة حسب اتفاقية الشراكة بمبلغ مالي 19.000.000 درهم (مليار و900 مليون سنتيم،) 15 مليون منها مساهمتها بعقار مكان المشروع (سوق بئر الشفاء القديم)، فيما ساهمت عمالة طنجة أصيلة ب 21.720.000 درهم (ملياري سنتيم ومائة واثنين سبعين مليون سنتيم)،من صندوق المبادرة الوطنية للتنمية البشرية، كما ساهمت وكالة تنمية أقاليم الشمال ب 3.000.000 درهم (300 مليون سنتيم)، إذ تبلغ التكلفة الإجمالية للمشروع 43.720.000 درهم، ( 4 ملايير سنتيم واثنين وسبعين مليون سنتيم).

وسبق لمجلس جماعة طنجة أن قامت بتخصيص هذه المنطقة كمساحة خضراء ومتنفس ترفيهي لساكنة منطقة بئر الشفاء الكبرى، بعد أن تراجعت عن إدراج نقطة بيع أرض سوق بئر الشفاء “القديم” التابعة للملك الجماعي الخاص ،على دورة المجلس الجماعي لشهر ماي 2019.

 

المصدر : الجريدة الالكترونية شمالي

 

 

 

بلاغ صحفي


افتتاح سوق الجملة للخضر والفواكه بمدينة طنجة

IMG-20201008-WA0000

 

في إطار السهر على تنفيذ برنامج طنجة الكبرى، الذي أشرف جلالة الملك محمد السادس نصره الله وأيده، على إعطاء انطلاقته بعاصمة البوغاز، سيتم يومه السبت 10 أكتوبر الجاري، افتتاح سوق الجملة للخضر والفواكه بمدينة طنجة.

وقد أنجز هذا السوق بشراكة بين ولاية طنجة تطوان الحسيمة، الجماعة الحضرية لطنجة، ووكالة إنعاش وتنمية أقاليم الشمال وشيد على مساحة إجمالية تصل إلى 11 هكتار وبلغت التكلفة الإجمالية 124مليون درهم.

وقد تم إنجازه بتمويل من طرف الجماعة الحضرية لمدينة طنجة في إطار برنامج طنجة الكبرى وأسندت مهام التنفيذ وتتبع الأشغال لوكالة إنعاش وتنمية أقاليم الشمال. ويعتبر الأكبر على المستوى الجهوي، حيث يضم 32 مربعا للبيع، أرصفة ومسارات خاصة بإفراغ وشحن البضائع بالتقسيط، فضاء مغطى للصناديق الفارغة، أرصفة خاصة لبيع السلع في الشاحنات، الوحدات الخاصة بتخزين السلع، وكذا المرافق الصحية، كما يضم مجموعة من المرافق الخدماتية كالمطاعم والمقاهي، وفضاءات لإيواء سائقي الشاحنات وغيرها.

ويتوفر سوق الجملة على مواصفات احترام تام لمعايير السلامة االصحية، وضمان جودة السلع والمنتوجات الموجهة للأسواق الداخلية للمدينة والنواحي، كما تم إعتماد الوسائل التكنولوجية الحديثة في مراقبة الولوجية الى السوق. ومن المنتظر أن يساهم السوق الجديد في تغطية حاجيات المدينة والنواحي من الخضر والفواكه، كما سيساهم في رفع المداخيل المالية للجماعة وخلق فرص جديدة للشغل.

IMG-20201008-WA0002 IMG-20201008-WA0003
IMG-20201008-WA0004 IMG-20201008-WA0005
IMG-20201008-WA0007 IMG-20201008-WA0008

   

الصفحة 1 من 28