Mercredi 29 Juin 2022
ArabicFrancais (Fr)

les projets du nord

Complexe Renault Melloussa

home 2933 renault

La construction de l'usine Renault à Tanger, projet emblématique de la GPI de Tanger Med et sis à Melloussa devrait être achevée en 2012. Le projet, d'un investissement de 1,1 milliard d'euros, comporte une usine d'assemblage située sur un terrain de 314 ha. Il est relié à la plate-forme portuaire de Tanger-Med et bénéficie des infrastructures logistiques de pointe développées dans le nord du pays, qui permettront à l'Alliance Renault Nissan de disposer de l'un des complexes industriels automobiles les plus importants du bassin méditerranéen.

Le site serait opérationnel début 2012, avec une capacité de production de 30 véhicules par heure, soit 170 mille véhicules par an, pour arriver à terme à une capacité de 400.000 véhicules par an, générant 6.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects.

 

Programme de Développement Intégré

pdiDans la continuité de sa politique volontariste de lutte contre la culture du cannabis, le Gouvernement a décidé de consolider ses acquis dans le cadre d'un Programme de Développement Intégré (PDI) des Provinces d'Al Hoceima, Chefchaouen, Larache, Taounate et Tétouan.

Cette stratégie est novatrice dans le sens où il ne s'agit  pas d'un simple programme de mise à niveau ou d'éradication mais d'une approche globale et coordonnée plaçant les populations et le traitement de l'impact de la culture du Cannabis au cœur de la problématique.

Ce programme, fruit d'une convention multipartite réunissant 11 partenaires, est mis en œuvre à travers une convention gouvernementale multipartite d'une durée de 2 ans et portant sur un montant de 1 039 millions de Dirhams réparti sur 94 communes (initialement 75 communes étaient prioritaires).

La mise en œuvre du PDI s'articule autour des 4 domaines d'intervention suivants : 

  1. Promotion des actions productives et développement des cultures alternatives à forte valeur ajoutée
  2. Renforcement des infrastructures et désenclavement des zones rurales ciblées
  3. Amélioration des services aux populations et renforcement des actions de développement
  4. Protection de l'environnement

    Le tableau ci-dessous présente les enveloppes finales par province. Ces enveloppes tentent de concilier entre les besoins des communes, le principe d'équité intercommunale et les objectifs de la convention.

    Province

    Enveloppe mobilisée (en M DH)

    Nbre de Communes

    Al Hoceima

    209,3

    24

    Chefchaouen

    154,6

    19

    Larache

    138,3

    12

    Taounate

    298,7

    24

    Tétouan

    175,7

    15

    Interprovincial

    62,4

    -

    Total

    1 039

    95

    L'APDN est maître d'ouvrage de projets pour un montant total de 100 millions en 2009, 100 millions en 2010 et 50 millions en 2011.

    Etat  d'avancement des projets dont l'APDN assure la maîtrise d'ouvrage :

    L'Agence du Nord a procédé, et ce dès la mi-juillet, à l'acquisition des Equipements pour un montant de près de 60 millions de DH. Parallèlement à cette opération d'acquisition l'Agence a mobilisé des Architectes accompagnés d'équipes multidisciplinaires afin d'effectuer les études topographiques et les reconnaissances géotechniques.

    Les premiers appels d'offres des Infrastructures statiques ont été lancés le 03/11/2009. Près d'une vingtaine a été attribuée à ce jour pour un montant de plus de 40 millions de DH.

     

    Tanger Free zone (TFZ)

    tanger  free zone

    Un pôle économique de poids

    Créée en 1999, la Zone Franche d'Exportation de Tanger, est le plus important pôle d'activités de la région. Ingénierie informatique, industries automobile et aéronautique, menuiserie aluminium, textile, mécanique, formation, ... 475 entreprises de toutes tailles issues d'investissements étrangers en provenance de l'Union Européenne, Etats-Unis d'Amériques ; le Maghreb et le Moyen-Orient y concentrent une trentaine d'activités différentes. Par ailleurs, la Zone Franche de Tanger, gérée par la société TFZ, qui fait partie du groupe TMSA, offre des avantages fiscaux très attractifs.
    Si la vocation industrielle de ce pôle est nettement marquée, Tanger Free Zone « TFZ » s'est toujours refusée en revanche à la venue d'industries polluantes. Au côté de sociétés installées depuis sa création, la zone industrielle accueille régulièrement de nouvelles entreprises attirées par sa dynamique, son positionnement et les opportunités qu'elle offre.

    Autour de la TFZ, qui est développée sur une superficie de 500 hectares, c'est toute une zone d'environ 60 Ha qui sera dédiée à l'automobile, la Tanger Auto motive City qui est en cours de réalisation et qui accompagnera le développement de l'usine Renault à Mellousa. Un pôle qui viendra compléter le réseau de zones franches et industrielles de la région et qui comprend les deux zones logistiques portuaires de Tanger-Med. Toutes sont à moins de 30 minutes du Port Tanger Med, plate-forme vers l'Europe située sur la rive sud du détroit de Gibraltar.

    Une situation géographique très favorable

    Optimiser les accès à une zone industrielle constitue, à l'heure du choix, un atout clé. La Tanger Free Zone a su évoluer et développer ses différents accès et offre aux utilisateurs (salariés, clients, fournisseurs) une large palette de possibilités répondant spécifiquement aux besoins de chacun.

    Par la route, Tanger Free Zone « TFZ » est en prise directe sur l'autoroute, reliant à la zone d'embarquement du port Tanger-Med et au réseau autoroutier joignant Tanger au reste des autres grandes agglomérations du Royaume.

    Avec le Schéma d'accueil développé par Tanger Free Zone, aujourd'hui les entreprises bénéficient d'une approche de proximité. Cette stratégie permet de proposer des solutions d'implantation individualisées en fonction des besoins réels et cultive le contact direct afin d'apporter : une réponse foncière et immobilière adaptée à leur attente ; développer une offre de services de qualité ; ou encore hiérarchiser les opérations d'aménagement dans le temps et dans l'espace en tenant compte du contexte économique.

       

    Rocade méditerranéenne

    La Rocade Méditerranéenne, considérée comme un axe structurant à fort impact sur le développement économique et social du Nord, a changé radicalement le visage du littoral méditerranéen en se déployant dans des reliefs montagneux et des terrains accidentés ouvrant un accès pour de nombreuses populations enclavées.

    Ce projet a pour ambition d’atténuer les déséquilibres territoriaux, elle relie Tanger à Saïdia, en réduisant le temps de trajet de 11 à 7 heures, ce projet vise aussi à améliorer les conditions de confort et de sécurité des plus de 3 millions d’usagers de la route.

    Sillonnant tout le Nord et longeant la méditerranée sur plus de 500 Km, ce projet est constitué de huit sections (dont cinq tronçons relèvent des provinces du Nord) sur une longueur allant de 30 à 120 km :

    • Tanger – Ksar Sghir : la route longe le Détroit de Gibraltar, passant par Ksar Seghir sur 30km.
    • Ksar Sghir - Fnideq : cette section se développe dans la province de Tétouan. Elle traverse d'Ouest vers l'Est les communes de Ksar Al Majaze, Taghramt et Fnideq sur une longueur de 30 Km.
    • Autoroute Fnideq – Tétouan : la route prolonge, par Sebta, l’une des deux liaisons Maroc – Espagne et dessert les stations balnéaires de Restingua, Kabila et Cabo Négro. Cette partie de la côte est la tête de pont de l’industrie touristique dans le nord du Maroc et le siège d’un trafic des plus importants à l’échelle nationale, avec des pointes estivales dépassant 20.000 véhicules/jour.
    • Tétouan – Jebha : longue de 120 Km, cette route emprunte un terrain plat au départ de Tétouan pour aborder très rapidement les reliefs montagneux. Elle traverse des zones instables caractérisées par des glissements de talus, sapements de la plate-forme par la mer et éboulements.
    • Jebha – Ajdir (Al Hoceima) : d’une longueur d’environ 103 km, cette route dessert successivement Jebha et Bouhanine avant de rejoindre Cala-Iris, elle empruntera la RR 414 jusqu'à Ait Kamra sur 45 Km puis la RN 2 sur 10 Km jusqu'à Imzouren et enfin la RR 610.
    • Ajdir (Al Hoceima) - Ras Afrou : cette route côtière est développée sur plus de 80Km au cœur d’un milieu accidenté amenant l’élaboration de nombreux ouvrages d’art.
    • Ras Afrou – Ras Kebdana : ce tronçon permet de relier un grand pôle économique et industriel, la province de Nador, à l'importante zone touristique de l'Est du Royaume (Saidia) et la zone halieutique d'Al Hoceima, sur une longueur de 92 km.
    • Ras Kebdana - Saïdia : cette section terminale de la rocade a été construite en partenariat avec ADN sur 20 km. Elle a nécessité la construction d'un nouveau pont sur l’oued Moulouya, long d’environ 300 mètres, à proximité de son embouchure.
       

    Page 2 de 2