Vendredi 06 Décembre 2019
ArabicFrancais (Fr)

Signature des mémorandums d’entente relatifs à 15 projets de création et de reconversion de Centres de formation professionnelle dont 3 situés dans la région Tanger Tétouan Al Hoceima

 confer

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, et le Vice-Président de Millennium Challenge Corporation (MCC) en charge du Département des Opérations du Compact, M. Anthony Welcher, ont présidé, ce vendredi 2 août 2019 à Rabat, la cérémonie de signature des mémorandums d’entente relatifs à 15 projets de création et de reconversion de centres de formation professionnelle financés par le fonds « Charaka » de la formation professionnelle.

Mis en place dans le cadre du deuxième programme de coopération (Compact II) conclu entre le Gouvernement du Royaume du Maroc et MCC, le Fonds Charaka a été conçu conformément à la Vision stratégique de la réforme 2015-2030. Son objectif est de contribuer à la mise en œuvre des Hautes Orientations Royales portant sur la réforme et la promotion de la formation professionnelle, notamment celles contenues dans les Discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du 20 août 2018 et de l’ouverture de la première session de la 3ème année législative de la 10ème législature, qui traduisent la Volonté Royale de faire bénéficier la jeunesse marocaine d’une formation de qualité procurant aux diplômés les compétences requises pour accéder au marché de l’emploi, selon une démarche réaliste répondant aux priorités de l’économie nationale et du marché du travail.

Aussi, les ambitions du fonds « Charaka » convergent-elles avec ceux de la feuille de route relative au développement de la formation professionnelle, présentée à Sa Majesté le Roi en avril dernier, en termes notamment de promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, d’amélioration de la compétitivité des entreprises et d’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

Pour rappel, le fonds « Charaka », doté de près de 100 millions de dollars dont une contribution du gouvernement marocain d’une valeur de 30 millions de dollars, finance des projets de création, d’extension ou de réhabilitation de centres de formation professionnelle ayant pour finalité d’améliorer l’employabilité des jeunes et la compétitivité des entreprises et ce, en contribuant à la mise en place d’une offre de formation professionnelle tirée par la demande du secteur privé et adoptant des modèles de gouvernance basés sur le partenariat public privé (PPP).

Les projets bénéficiaires du soutien du fonds « Charaka », totalisant un montant de 813,4 millions de DH, portent sur la création de 9 nouveaux centres et la reconversion de 6 centres existants et couvrent les secteurs de l’agriculture& l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé. Ces centres, qui accueilleront et assureront la formation de près de 8.400 stagiaires annuellement, sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir :

La Région Casablanca-Settat (5 projets) :

- Institut de Formation en Boulangerie et Pâtisserie (Casablanca) ;

- Institut de Formation dans les Métiers du Transport et de la Logistique (Tit Mellil) ;

- Institut Spécialisé de Technologie Appliquée (HadSoualem) ;

- Institut Spécialisé des Métiers de l’Aéronautique et de Logistique Aéroportuaire (Nouaceur-Casablanca) ;

- Institut Supérieur du Bâtiment (Casablanca).

La Région Fès-Meknès (4 projets) :

- Institut des Arts Traditionnels (Meknès) ;

- Institut des Arts Traditionnels (Fès) ;

- Institut de Formation dans les Métiers de la Santé et de l’Action Sociale (Meknès) ;

- Institut de Formation dans les Métiers du BTP (Fès).

La Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (3 projets) :

- Institut Pluridisciplinaire des Métiers de la Logistique et de l’Industrie (Fahs-Anjra) ;

- Institut de Technologie Hôtelière et Touristique (Tanger) ;

- Institut de Formation dans les Métiers de l’Elevage (Bellota).

La Région de l’Oriental (1 projet) :

- Institut de Formation dans les Métiers de la Santé et de l’Action Sociale (Oujda).

La Région Béni Mellal-Khénifra (1 projet) :

- Institut de Formation dans les Métiers de la Santé et de l’Action Sociale (Beni Mellal).

La Région Drâa-Tafilalet (1 projet) :

- Institut Spécialisé de Technologie Appliquée Hôtelière et Touristique(Ouarzazate).

Adoptant des modèles de gouvernance impliquant fortement le secteur privé et adaptés selon les spécificités sectorielles et les capacités des partenaires, ces projets bénéficient du fort engagement d’acteurs publics et privés à même d’assurer la mobilisation des compétences humaines et des ressources financières nécessaires pour la réalisation et la pérennisation de ces projets.

Ces projets bénéficient également d’une forte implication du secteur privé, à travers notamment la Confédération Générale des Entreprises du Maroc représentée par son antenne régionale au Nord et plusieurs fédérations sectorielles (Minoterie, BTP, Transport & Logistique, Transport Multimodal, Industrie Hôtelière, Entreprises d’Artisanat et le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales), des organisations professionnelles (Association Nationale de Valorisation de la Boulangerie et de la Pâtisserie, Association Nationale des Cliniques Privées, Association de la Zone Industrielle du Sahel, Fédération Régionale des Métiers de Service et Coopérative des Métiers Rmika), ainsi que d’acteurs de la société civile (Fondation Al Kawtar) et du milieu académique (Université Mohammed VI des Sciences de la Santé).

Concrètement, du côté public, les projets mettent à contribution des départements ministériels impliqués dans le secteur de la formation professionnelle (Agriculture, Industrie, Santé, Tourisme, Artisanat, Formation professionnelle, Transport & Logistique), des établissements et entreprises publics (Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail, Agence Spéciale Tanger Méditerranée, Office National des Aéroports, Agence Marocaine de Développement de la Logistique, Agence pour la Promotion et le Développement Economique et Social des Préfectures et Provinces du Nord du Royaume et Al Omrane) et de collectivités territoriales (Conseil régional de Fès-Meknès, Conseil préfectoral de Fès, Conseil provincial de Meknès et Conseils communaux de Fès et de Meknès), ainsi que la Wilaya et la Chambre d’Artisanat de la Région Fès-Meknès.

 

 

Autres actualités des projets