Mercredi 19 Décembre 2018
ArabicFrancais (Fr)

VISITE DU CHEF DE LA DELEGATION DE L’UNION EUROPEENNE A AL HOCEIMA

drin-1

Dans le cadre du Programme d'Appui aux dynamiques de Développement Intégré dans les territoires ruraux du Nord (DRIN), Son Excellence l'Ambassadeur de l'Union européenne, Madame Claudia Weidey, a effectué une visite opérationnelle de la province d'Al Hoceima les 25 et 26 octobre 2018. Durant cette visite, Madame l'Ambassadeur s'est rendu sur plusieurs projets qui sont aujourd'hui finalisés et a rencontré des représentants des bénéficiaires et partenaires du projet. La visite a permis de visiter des projets dans les domaines éducatif et économique.
Madame l'Ambassadeur a également été reçu par Monsieur le Gouverneur, et Monsieur le Directeur Général de l'Agence du Nord lors d'un diner de travail.

Dans le domaine de l'éducation, le projet a appuyé les acteurs locaux dans le développement d'un enseignement préscolaire de qualité et dans l'amélioration des structures d'hébergement des collégiens et lycéens (Dar Talib et Dar Taliba). La visite a également pu mette en avant des projets d'appui au scolaire et préscolaire réalisés par la société civile dans le cadre de l'appel à propositions/

Tazaghine, un projet associatif qui renforce l'école dans sa communauté

L'association Tazaghine créé en 1998 dans le douar de Tazaghine dans la commune Ait Kamra a réalisé dans le cadre d'une subvention de 541.600 DH la réhabilitation du terrain de sport de l'école primaire de Tazaghine et de création d'une classe de préscolaire au Centre d'Education Féminin gérée par l'Association. Le terrain de sport permet aujourd'hui aux écoliers et aux jeunes du Douar de bénéficier d'un suivi socio-éducatif et de profiter d'activités sportives en plein air, de manière sécurisée toute l'année. La classe du préscolaire, réhabilitée et équipée dans le cadre du projet, accueille aujourd'hui 22 enfants du douar. La visite des deux structures a permis aux bailleurs de fonds de rencontrer les dirigeants de l'association, l'équipe pédagogique de l'école, la commune de Ait Kamra ainsi que les bénéficiaires du projet. Au-delà des investissements réalisés dans le cadre de la subvention, l'association Tazaghine a piloté ce projet de manière inclusive qui a permis de renforcer le partenariat avec a commune de Ait Kamra et le Ministère de l'Education Nationale et assurer ainsi la pérennité du projet.

drin-2

Classe de préscolaire de Aylane, une structure modèle, une équipe pédagogique formée et une association dynamique

La construction et l'équipement d'une classe modèle de préscolaire à Ayalan permet aux 25 élèves aujourd'hui inscrits de bénéficier d'un encadrement pédagogique depuis le début de l'année scolaire entrante 2018/2019. La classe située dans une école primaire est gérée par l'association Al Amal pour le développement de la femme rurale. L'accueil très chaleureux qu'ont réservé l'équipe pédagogie et l'association aux visiteurs témoigne de l'implication des de l'ensemble des partenaires qui lors des discours prononcés ont remercié l'engagement de toute les parties pour la réalisation du projet.

Le projet a formé une trentaine d'éducateurs et d'éducatrices pour le préscolaire dans la province d'Al-Hoceima. Ces éducateurs une bénéficié d'une formation théorique et pratiques par l'Association Atfale (Alliance de Travail dans la Formation et l'Action pour L'Enfance), qui œuvre dans le développement d'une éducation de qualité pour de la petite enfance.

drin-3 drin-4

drin-5

Dar Talib, le lien indéfectible contre l'abandon scolaire

La délégation a ensuite rendu visite à Dar Taliba de Ait Kamra qui a été réhabilitée à l'instar de huit autre Dar Talib/a dans la province. Les Dar Talib sont des structures d'hébergement pour jeunes collégien (e)s et lycéen(e)s.  Ils constituent un instrument important de lutte conte l'abandon scolaire en offrant aux jeunes scolarisés des conditions d'accueil appropriées et un encadrement pédagogique. Dar Taliba de Ait Kamra héberge 26 jeunes filles pensionnaires issues des douars de la région. Le bâtiment réhabilité comprend une salle de cours et soutien des étudiantes en plus des dortoirs de jeunes filles. Les équipes dirigeante et pédagogique des associations gestionnaires de Dar Taliba bénéficient d'un cycle de formation dans le cadre d'un partenariat avec l'Entraide Nationale. Cette formation a pour objectif d'améliorer les conditions d'accueil et d'accompagnement pédagogiques des étudiants.

De l'art des chapeaux et des paniers

Le village des artisans de Rouadi a accueilli la matinée du jeudi, une exposition de produits de vannerie de la région développés dans le cadre d'un programme d'appui technique pour l'amélioration des techniques de production et de design animé par des grands maitres artisans andalous du doum (palmier nain) et de la halfa. Près d'une centaine d'artisanes et d'artisans vanniers du Parc National d'Al-Hoceima participent un programme de formation qui a permis et d'élargir leur esprit de créativité en termes de forme et de couleur. Le catalogue de produits s'est enrichit avec de nouvelles formes et de nouveaux designs. Un émouvant chant « Izran » a été interprété par les artisans de la coopérative de Bades.

drin-6 drin-7

Le projet a souhaité lors de cette visite, faire découvrir aux visiteurs la richesse des produits du Doum et de Hlfa qui emploie des prés de 3000 personnes dans les communes du Parc National d'Alhoceima. La dextérité des artisans, leur engagement et leur créativité leur permet de profiter pleinement des ateliers de créativités animés par de grands maitres artisans andalous. De nouvelles techniques de tresses, une meilleure préparation de la matière première et de nouvelles techniques de couture ont ouvert un large champ de créativité dans au niveau des produits de Doum que de Hlfa.

Les artisanes et artisans aspirent aujourd'hui à mettre en place une unité de production e tapis de halfa et à conquérir de nouveaux marchés.

L'histoire et le patrimoine pour valoriser le Parc National d'Al-Hoceima

La délégation a pu profiter d'un déjeuner typique de la région au sein du Gîte Tandart Rais Ali, situé dans le village médiéval d'Adouz. La Piste qui relie Rouadi, Souk de référence de la région et Adouz, fait 6 km été ouverte dans le cadre projet. Elle permet d'accéder au village médiéval à moins de 20 minutes de la route nationale. Ce déjeuner a réuni la délégation de l'ambassade de l'UE avec les membres du groupe de travail de l'écotourisme. Ce groupe de volontaires constitués de représentants des opérateurs touristiques, des partenaires institutionnels et de la société civile est accompagné depuis le mois de juin par le projet pour la structuration de produits écotouristiques et pour l'élaboration d'une feuille de route pour le développement de a filière écotouristiques sur le territoire.

La région d'Al-Hoceima à travers son Parc National, la Baie de Nekkour et les forêts de Cèdre des montages du rif cachent un patrimoine naturel, culturel et historique unique et précieux. Le projet appuie les partenaires locaux en partenariat avec le Ministère du Toursime et le Haut-Commissariat aux Eaux et Foret et à la Lutte contre la Désertification pour valorises ses patrimoine et créer la destination touristique « Alhoceima » .

L'après-midi s'est poursuivie la découverte du Parc National d'Al-Hoceima et de ses infrastructures notamment la piste-sentier marin Bades-Torres de 5 km réalisés dans le cadre du projet qui offere à son visiteur des vues splendides de la côte méditerranéenne. Une visite guidée a été organisée à la tour historique Senhaja connue sous le nom de Kalaat Torres située sur flan du village Torres à Beni Boufrah. L'archéologue en charge du projet a ainsi apporté explications et clarifications sur l'histoire de ce batiment, de la cité médiévale qui l'entoure et du port de Torres. Ce premier site historique réhabilité dans la province confortera les atouts touristiques du parc national, qui pourra ainsi offrir un circuit « patrimoine historique » qui comprendra également le village d'Adouz et sa mosquée mérinide du 12ème siècle, la Kasbah Ismailienne de Senada, les ruines de Bades ainsi que plusieurs marabouts

Au cours de ces deux journées, Madame l'Ambassadeur a pu donc constater les efforts réalisés en matière de valorisation du Parc National d'Al Hoceima via le renforcement de l'infrastructure du parc et d'appui aux activités économiques et sociales. Ce parc s'étend sur un territoire de 48 000 hectares où d'importants investissements ont été consentis dans l'infrastructure du Parc. C'est ainsi qu'un total de 65 km de piste ont été en quasi totalité réhabilités, 3 km ouverts et 20 kilomètres de sentiers aménagés, et 4 miradors construits. Ces aménagements touristiques nécessaires pour développer des circuits de randonnées diversifiés profitent également à la population locale (15.000 habitants) en désenclavant plusieurs villages, points d'eau et exploitations agricoles et artisanales. Une signalétique directionnelle et promotionnelle a également été développée.

Le matin du vendredi le 26 octobre, la délégation a effectué une visite au Champ Ecole Paysanne (FFS) (Farmer Field School) de la figue de Barbarie Dellahia, à la commune de Sidi Boutmine à proximité de Targuist. Ce FFS pilote réalisé dans le cadre d'une mission d'appui à la filière cactus de barbarie dans la province est réalisé avec en partenariat avec services du Conseil Agricole et les agriculteurs de la région. Ce FFS, qui s'étend sur une superficie de 4 hectares a été réalisé sur des anciennes plantations réalisés sur un terrain en pente et qui ne sont toujours pas productives. Un travail de sol a été réalisé pour améliorer la rétention d'eau et l'aération du sol à travers la mise en place de microtechniques de collecte des eaux pluviales (impluvium, cuvettes), de travail de taille de formation des plants, la fertilisation minérale et organique, et techniques d'aménagement (micro-terrasses, micro-barrages, micro-canalisation) et plantation des ravines pour lutter contre l'érosion du sol.

Le dallahia est une espèce locale de Cactus. Elle est très appréciée sur le marché national pour la qualité de sa pulpe juteuse et sucrée.

Ce travail a été également été réalisé sur trois autres FFS avec des problématiques différents comme l'intensification et les plantations fourragères.

Une rencontre avec les différentes associations partenaires et partenaires du projet été organisée en marge de cette visite. Cette rencontre a permis aux différentes parties prenantes d'échanger sur leurs expériences et de discuter des défis rencontrés et relevés collectivement dans le cadre de ce projet. Lors des échanges qui ont eu lieu, les intervenants ont rappelé l'importance du renforcement de capacités des acteurs locaux communaux et associatifs pour assurer leur adhésion et implication totale dans l'édification d'un processus de démocratique participative et l'élaboration d'une vision commune du développement de leur territoire.

Le DRIN est un programme de développement intégré qui se concentre sur la province d'Al-Hoceima et plus particulièrement sur les communes du Parc National d'Al-Hoceima et les communes de Montagne. Ce programme mis en œuvre par l'APDN s'étend sur une durée de 6 ans et a pour but d'améliorer les conditions de vie et de revenus des populations rurales à travers le soutien aux dynamiques de développement local participatif et inclusif. Le projet se décline sur quatre axes principaux :

  • L'appui à la Gouvernance locale à travers l'appui aux communes territoriale et à la société civile.
  • L'appui aux services sociaux : éducation, santé communautaire et alphabétisation fonctionnelle.
  • L'appui à l'Economie Sociale et Solidaire dans les secteurs agricole, touristiques et artisanaux.
  • La valorisation des Aire protégées et la protection des écosystèmes

L'environnement et l'insertion des jeunes et de la femme sont pris particulièrement pris en compte selon une logique transversale.