الأحد 26 أيار/مايو 2024
ArabicFrancais (Fr)

Marrakech : « un patrimoine national pour les générations futures »

a1

A l'occasion de la COP 22 qui se tient au Maroc du 07 au 18 novembre 2016, un projet grandiose a vu le jour : le Jardin des Arts de Marrakech, un évènement international qui est une opportunité pour le Royaume d'affirmer son action citoyenne.
Cette initiative, menée par l'artiste-peintre - sculpteur et écrivain Mahi Binebine, est l'occasion d'offrir aux marocains un espace naturel de vie et de culture digne des plus grands parcs européens.
Les thématiques choisies pour décorer ce magnifique jardin sont toutes en rapport avec la nature, l'environnement et le développement durable. Plusieurs organismes ont sponsorisé ce projet à travers des actions de mécénat envers des artistes.
L'Agence du Nord a également tenue à participer en encourageant l'artiste marocain natif de Larache, Hassan Hajjaj, un autodidacte installé actuellement à Londres et qui s'inspire de sa double culture afin de combiner l'art contemporain avec son héritage marocain. Ses œuvres sont également exposées au sein des plus grands musées du monde à New York, Dubai et Londres. Pour ce projet, Hassan Hajjaj a installé un canapé contemporain fabriqué à partir de caissons Coca Cola recyclés, sur lequel les promeneurs peuvent se reposer après une balade et donner des idées artistiques à certains.

a2 a3a4

D'autres artistes du Nord marquent également leur présence au sein de ce paysage marrakchi et permettent ainsi d'exprimer la créativité artistique existante dans cette partie du Royaume. Tous ces artistes ont su se faire une place sur la scène internationale de l'art à travers la peinture, la sculpture ou encore l'écriture et ont tous été formé au sein de la prestigieuse Ecole des beaux Arts de Tétouan. Nous pouvons ainsi retrouver les œuvres de :
- Abdelkrim Ouazzani, natif de Tétouan, où il enseigne aujourd'hui encore la peinture. Sachant se distinguer par une naiveté raffinée dans son travail, il offre à ce parc « un arbre dans une bouteille », en rappelant que la préservation de la nature est un élément essentiel à notre existence même.
- Mohammed Melehi, natif d'Asilah, fait partie des premiers artistes marocains ayant travaillé sur leur identité en lien avec les problématiques de l'art contemporain international. Son « tronc d'arbre avec feuillage » nous emmène dans un univers abstrait et allusif de son paysage poétique.

- Ilyas Selfati, natif de Tanger, est aujourd'hui spécialisé dans l'art de la gravure et a été formé par le grand artiste espagnol Gerardo Aparicio. Il nous invite à la découverte de son univers enchanté qui renvoie à ses rêves d'enfant à travers des œuvres pleines de charme.

Plusieurs autres artistes de renom ont également déposé leur signature autour de ce parc, comme Mahi Binebine avec l'exposition d'un globe terrestre en bronze, faisant référence à une préservation de notre planète. Jean François Fourtou, lui, a fait grimper une fourmi géante sur un arbre. Fatiha Zemmouri appelle, pour sa part, à un équilibre à travers 2 pièces en acier se tenant l'une contre l'autre. De nombreuses autres œuvres de grands artistes restent encore à découvrir à travers une belle balade, qui, à la nuit tombée, offre un spectacle de lumières féeriques.

 a6a7a8a9

 Cette initiative pionnière s’inscrit donc aujourd’hui dans un parcours qui vise à réhabiliter ou à construire un jardin dans chacune des grandes villes du Royaume. Ce projet est un projet labellisé COP 22 qui, nous espérons, donnera bientôt le jour à d’autres espaces verts dans le but de sensibiliser et d’inciter la population à préserver son patrimoine.