Vendredi 19 Janvier 2018
ArabicFrancais (Fr)

Après la tenue du Conseil d'Administration 2013, l'Agence a bien entamé le processus de déclinaison et de validation territoriale de son nouveau Plan de Développement 2013-2018 ainsi que du Plan d'action proposé pour la phase 1 (2013-2018) relatif à celui-ci. L'Agence a ainsi atteint à cette date un montant cumulé de nouveaux engagements de près de 11 milliard de DH relatifs à ce Plan, soit un effet de levier de 5 fois.

Tout d'abord, selon la procédure adoptée par le conseil d'administration, l'Agence a entamé et achevé une tournée d'élaboration des programmes prioritaires des 17 communes les plus enclavées socialement dans son périmètre d'intervention.

D'autre part, l'Agence a consulté l'ensemble des communes rurales des provinces inscrites dans la phase I du Plan de Développement 2013-2017 (Plus de 220 communes) notamment à travers des visites de terrains approfondies. Ceci a notamment permis de préparer les dossiers relatifs aux Plans de Développement provinciaux et les bases de données de projets.

Selon l'Etat d'avancement des activités, l'Agence a conformément aux orientations de son conseil entamé une tournée provinciale avec pour but de présenter, finaliser et valider les Plans de Développement de chaque province. Ainsi, des comités de lancement ont été organisés et présidés par les Gouverneurs avec la participation des Présidents et représentants des communes rurales et urbaines et des services de l'Etat afin de valider le Plan de Développement provincial, ses orientations, ses outils de diagnostics stratégiques, ses indicateurs clés et la base de données de projets à réaliser. Ces rencontres constituent également l'occasion de lancer un comité provincial de suivi et d'actualisation.

Ainsi, les Plans de Développement provinciaux 2013-2017 de l'Agence ont été adoptés dans l'ensemble des provinces pour une contribution de l'Agence avoisinant les deux milliards de Dirhams.
Ainsi, ces lancements officiels ont aboutis à la mise en place de conventions cadres de programme et de conventions spécifiques à la phase I du programme qui ont permis d'entamer les études, travaux, et fournitures relatives aux projets retenus dans les provinces concernées. A date d'aujourd'hui, les conventions cadres et spécifiques ont été signées dans toutes les provinces.

Par ailleurs, ce processus a été conformément aux orientations du Conseil d'Administration, l'occasion d'adopter dans certaines provinces des programmes de développement intégré et multisectoriels notamment dans la province de Larache (600 millions de DH) afin de faire jouer le rôle d'effet de levier de l'Agence pour atteindre les indicateurs adoptés lors de ce Conseil. L'ensemble des engagements contractualisés ou en cours dépasse les 11 milliards de Dirhams.

D'autre part, l'année 2014 a été marquée par l'avancement de l'exécution de la première phase de la nouvelle plateforme 2013-2017 qui est aujourd'hui lancée dans toutes les provinces. Avec la remarque, d'une réception très positive de cette approche pionnière par les autorités et collectivités locales, la société civile et les élus qui a induit l'appropriation de la démarche par plusieurs provinces et préfectures. Celle-ci est aussi une préparation à la mise à niveau Régionale prévue par l'Initiative de Régionalisation Avancée.

Les engagements pris par l'Agence et ses partenaires dans le cadre de la Phase I de cette stratégie avoisinent les 727 MDH dont une part de l'Agence de 546 M DH. Cette phase I mobilise des crédits budgétaires propres de l'année 2013 (130 MDHS) et 2014 (260 MDHS) dédiés aux opérations ainsi qu'un est à budgétiser en 2015 de 156 MDHS. Le taux d'avancement des projets avoisine actuellement près de 60%.

L'année 2015 devrait constituer la phase de croisière de la nouvelle approche budgétaire et stratégique avec le lancement des derniers plans provinciaux de développement mais également le lancement de la phase II de la planification de la province de Taza, Guercif, Ouezzane, Taounate, Fahs-Anjra, Larache et Chefchaouen. A cet effet, la planification des Phases II et suivantes des Plans de Développement Provinciaux, pour l'achèvement de l'exécution de la Plateforme 2013-2018 (après actualisation) repose sur une base de planification pré-identifiée avoisinant près de 1297 MDH comme contribution de l'Agence avec une contribution propre de 341 MDH en 2015. Cette contribution vise à permettre à l'Agence de poursuivre la réalisation des objectifs de sa plateforme stratégique 2013-2018 comme plateforme pionnière, participative, durable et intégrée et référence au niveau national comme l'on prouvées diverses distinctions et sollicitations nationales et internationales de premier plan. L'année 2015 doit être aussi marquée par la poursuite de l'avancement de la Phase I de la réalisation des Plans Provinciaux avec un taux d'engagement qui devrait atteindre 90% en fin d'année ainsi que la mobilisation d'importantes quote part des partenaires (effet de levier)/

L'approche scientifique, participative et coordonnée de l'Agence bien qu'ayant eu un écho souvent très favorable doit désormais se focaliser sur priorités suivantes :

  1. Après avoir donné la priorité aux programmes de mise à niveau territoriale prioritaire (communes enclavées socialement et ouvrages d'art prioritaires), l'Agence doit focaliser désormais pour la préparation de la phase II de son P.D 2018-2017 sur l'axe d'intégration économique qui nécessite parfois des études d'opportunité et de vocation économique à l'instar de celle lancée dans la province de Taounate ;
  2. Actualisation des Plans Communaux de Développement suite aux évolutions de terrains et au caractère expérimental de leur première mouture pour améliorer leur cadre logique et en faire des outils de développement participatif à haute valeur ajoutée

Pour rappel, l'élaboration du Plan de Développement 2013-2017 s'est basée sur l'intégration de plus de 220 cadres logiques et diagnostics participatifs communaux et remontées de terrain issus de l'accompagnement de l'élaboration des Plans Communaux de Développement.