Jeudi 26 Avril 2018
ArabicFrancais (Fr)

Coopération bilatérale

Concernant la coopération bilatérale, l'on peut citer dans ce cadre la réhabilitation de l'hôpital Mohammed V d'Al Hoceima et la création d'un hôpital à Targuist par le Fonds Saoudien sur un programme de près de 81 millions de Dirhams. L'on peut citer également le partenariat historique développé entre l'APDN et l'Agence Espagnole de Coopération Internationale qui a été consolidé par une contribution financière de plus de 112 millions de dirhams, allouée aux projets portés par l'APDN pour optimiser les sources de revenus et améliorer l'offre de services sociaux de base pour les populations défavorisées.

Dans le cadre de son action pour l'amélioration des conditions de vie des populations défavorisées et la promotion de la scolarisation en milieu rural, l'on peut citer le partenariat de l'APDN avec l'Ambassade du Japon depuis Avril 2009 pour mettre en oeuvre un projet d'élargissement de route rurale à Aknoul dans la province de Taza, afin de permettre aux jeunes enfants des communes avoisinantes de se rendre à leur école sans difficulté.

Coopération décentralisée

Concernant la coopération décentralisée, l'on peut citer le gouvernement autonome andalou, de son côté, qui a porté une attention particulière à l'environnement urbain et à la mise à niveau de l'offre des villes en terme d'espaces d'activités économiques et d'infrastructures sanitaires et scolaires. L'Andalousie, à travers l'Agence de Coopération Andalouse a appuyé le développement des régions du Nord pour la période 2007-2010 à hauteur de 20 millions de dirhams.

Coopération multilatérale

En 2009, l'APDN a élaboré et soumis un dossier de jumelage institutionnel dans le cadre des actions européennes visant le renforcement des capacités des administrations publiques des pays tiers. Le jumelage institutionnel APDN-UE, d'un montant de 800 000 euros et dont le lancement est prévu pour Septembre 2010, se décline en trois objectifs prioritaires pour l'APDN :

Doter l'Agence de directives stratégiques pour mettre en valeur son périmètre d'intervention et ses atouts socio-économiques.

Doter l'Agence des lignes directrices pour démarrer une activité d'intelligence économique territoriale au service des régions du Nord.

Appuyer les activités de coopération et de partenariat de l'Agence.