Mardi 04 Août 2020
ArabicFrancais (Fr)

Le dynamisme industriel du Nord s’inscrit dans le cadre :

  • d’une politique volontariste de développement de zones industrielles en particulier dans la région de Tanger-Tétouan (Moghogha, Gueznaia, Al Majd, Tétouan, Larache, etc.) engagée depuis plus d’une vingtaine d’années mais également dans une moindre mesure à Taza - Al Hoceima – Taounate (Taza, Al Hoceima, etc.).
  • de la création d’un complexe industriel et logistique majeur autour du port de Tanger Med par l’aménagement de zones franches industrielles, commerciales et logistiques

Cet élan s’accompagne dans le cadre des stratégies nationales qui visent notamment à développer des plateformes industrielles intégrées d’excellence (P2I) s’accompagnent par la mobilisation de plusieurs centaines d’hectares. Cet élan se traduit également par de nombreuses mesures de soutien à l’investissement notamment au niveau de la formation, de la mobilisation de la banque foncière de l’Etat ou encore par la participation directe de l’Etat à l’’acquisition du foncier et à l’investissement dans certains secteurs stratégiques tels que l’électronique.

La région de Tanger- Tétouan, pôle industriel national de premier plan disposerait à terme de 5000 ha de zones industrielles et logistiques orientées vers les secteurs émergents, dont une partie d’environ 2500 ha est déjà viabilisée. La région de Taza- Al Hoceima- Taounate malgré la faiblesse historique de son tissu industriel connait également une nouvelle dynamique. En effet, trois nouvelles zones industrielles y sont en projet à côté des trois zones déjà existantes (deux à Taza et une à Al Hoceima).

Zones industrielles classiques

Le tableau suivant présente les principales zones industrielles classiques (historiques) au niveau des régions du Nord. Ces zones ont pour certaines une gestion dynamique comme pour la zone de Tanger-Moghogha qui est gérée par une association d’usagers (AZIT).

Tableau 17 : Principales zones industrielles historiques du Nord
Zones Superf. (Ha) Nb lots Attribués Aménageur Création
Tanger - Moghogha 138 136 136 MU Tanger 1975
Tanger - Gueznaia 130 415 415 CDG 1996
Tanger - Al Majd 23 118 118 ERAC 1989
Tétouan 47 158+20 157 MU TETOUAN 1980
Larache 27 41 39 Rehab/APDN 1989
Ait Youssef ou Ali 5,5 66 60 APDN 1998
Taza T1 14 46 N.C N.C 1981
Taza T2 10 211 199 AL OMRANE 1996
Al Hoceima, Ait Kamra 40 168 N.C Med Z 2011


Parmi les nouvelles zones industrielles en projet, l’on peut citer la zone de Ait Kamra à Al Hoceima, aménagée par MedZ sur 40 hectares qui devrait être achevée en 2011, le projet de création d’une zone industrielle de 30 hectares dédiée aux industries non polluantes à Guercif ou le projet d’extension des zones industrielles de Taza proches de la saturation qui est à l’étude.

Principales zones industrielles historiques du Nord

Zone industrielle de Moghogha(Tanger)

Créée en 1975, la zone industrielle de Tanger a participé à l’évolution de l’environnement économique de la région. Elle est située à la plaine de Moghogha au Sud de la route de Tétouan. La zone industrielle de Tanger étant pendant longtemps le principal pôle industriel intégré du Nord du Maroc et le deuxième du pays. Initialement aménagée avec 118 lots, les morcellements successifs et une nouvelle extension ont porté le nombre des lots à 136 sur une superficie totale de 138 hectares. Elle est aménagée et équipée pour recevoir essentiellement les petites et moyennes entreprises ainsi que celles de 2ème et 3ème catégories. Elle compte une centaine d’entreprises employant près de 30 000 employés. Elle est gérée par une association d’usagers (AZIT).

Zone industrielle de Gueznaya (Tanger)

La zone industrielle de Gueznaya initiée par MedZ en 1996 s’étend sur une superficie de 129 hectares à 8 Km du centre de la ville de Tanger, de l’aéroport et à proximité immédiate de la commune de Gueznaya. C’est une zone industrielle normale destinée aux industries à pollution contrôlée. Elle bénéficie de tous les services de la zone logistique installée en tant que zone tampon entre elle et la zone franche TFZ.

La ZI Gueznaya se décompose en trois tranches (Tranche I: 38 Ha, Tranche II: 48 Ha, Tranche III: 43 Ha). Elle comprend 1 299 lots dont 415 pour l’industrie, 827 lots pour l’habitat et 57 pour les équipements (administration, etc.). Si l’ensemble des parcelles industrielles a déjà été attribué, la valorisation n’atteint que 85% dans le cadre de la première tranche et de 34% pour la seconde partie.

A ce jour, la troisième tranche a été finalisée et une vaste opération de restructuration et de rénovation a été lancée. Ainsi, près de 27 millions de DH ont été alloués au réaménagement de la voirie. A terme, cette zone industrielle pourrait être transformée en parc technologique. Elle est gérée par une association d’usagers (AIZIG). La zone est destinée à abriter 500 entreprises permettant de générer entre 30 000 à 35 000 emplois.

Zone industrielle de Tétouan

C’est une zone industrielle qui a été créée en 1980 sur une superficie totale de 47 hectares. Située à Km 7 Route de Martil – Tétouan, elle offre un bon débit d’eau ou Pression de 10 L/S, un bon réseau anti-incendie de 6 bouches incendie et un très bon niveau de télécommunications.

Elle compte 178 lots et près d’une cinquantaine d’unité en activité sur 79 lots soit un taux de valorisation de près de 53%. La zone est gérée par la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de Tétouan (CCIST).

Le programme de réhabilitation de la zone industrielle de Tétouan s’inscrit dans une logique globale visant non seulement les actions Hard relatives au renforcement des infrastructures de base, mais également des actions Soft incitant les industriels à se fédérer en associations en vue d’assurer les missions de marketing, d’animation et de gestion de ces zones industrielles.

L’accomplissement de la zone industrielle de Tétouan pourrait générer à terme près de 9 800 emplois pour près de 3 milliards de Dirhams d’investissements.

Zone industrielle de Larache

La zone industrielle de Larache HOSTAL initiée en 1989 sur un terrain domanial d’une superficie approximative de 27 hectares, dans le but de satisfaire le nombre croissant de demandes formulées par les investisseurs nationaux et étrangers désirant s’installer dans la province.

La réhabilitation de la zone pour près de 51 millions de Dirhams a été initiée en 2002 par l’APDN et d’autres opérateurs. Ce projet permettra à terme la création de 5 000 opportunités d’emploi.

Zone industrielle de Taza

Le projet situé sur la route principale Taza – Aknoul qui s’étale sur au total près de 24 ha d’activités industrielles. La première tranche de 14 hectares a été initiée en 1981 et la deuxième de 10 hectares en 1996 par l’ERAC. Au total, près de 250 lots industriels ont été prévus.

Le projet vise à encourager le déploiement d'activités industrielles en mettant à la disposition des industrielles professionnels des lots disposant de tous les équipements de base nécessaires à l'exercice d'une activité industrielle et l'amélioration du niveau de vie de la population en créant des activités industrielles génératrices d'emploi. La zone dispose de plusieurs infrastructures : Mosquée, administration, station de service…

Cette zone est quasi saturée actuellement d’où l’étude d ‘une extension.

Zone industrielle de Ait Youssef ou Ali

L'aménagement de cette zone, située dans la Province d'Al Hoceima, a coûté près de 10 millions de DH financés par l’APDN. Les terrains proviennent de la Commune Aït Youssef Ou Ali.

La nouvelle zone comporte une soixantaine lots d'une superficie de 300 à 2.500 mètres carrés. La création du parc industriel permettrait de créer un noyau économique qui alimentera les besoins de la région d’Al Hoceima. Près de 80% des lots ont été attribués.

Grande Plateforme Industrielle (GPI) de Tanger Med

La Grande Plateforme industrielle Tanger Med, lancée en 2009, consiste en l’aménagement et au déploiement progressif de plusieurs zones d’activités dans la région du Détroit dans l’arrière pays du port de Tanger Med. L’installation dans les zones franches industrielles et logistiques du complexe Tanger Med confère aux opérateurs des avantages exceptionnels qui renforcent leur compétitivité à l’export telles que l’accès à un port connecté à plus de 100 destinations mondiales, des services à haute valeur ajoutée, des exonérations illimitées, des procédures simplifiées sans aucune restriction en matière de rapatriement de capitaux et de convertibilité et des transactions en devises étrangères libres en zone franche.

La grande plateforme industrielle de Tanger Med inclut des infrastructures existantes (TFZ, Med Hub, Zone industrielle Renault Melloussa, etc.) et des infrastructures en projet (Zone industrielle de Chrafate, Tetouanshore, Zone franche commerciale de Fnideq). Cette plateforme pourrait générer à terme jusqu’à 300 000 emplois.

Tanger Free Zone, la zone franche industrielle du complexe Tanger Med

Située à proximité de l’aéroport international de Tanger et bordée par l’axe autoroutier, Tanger Free Zone est la zone franche industrielle du complexe portuaire Tanger Med réservée aux entreprises dont l’activité est orientée vers l’exportation. Elle y est rattachée depuis 2006 avec l’entrée dans son capital de l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée, qui en assure depuis la gestion. Elle comprend une zone industrielle sous douane de 300 hectares et 65 hectares de zone logistique incluant un parc T.I.R, une station-service et une zone d’animation commerciale.

Opérationnelle depuis 1999, TFZ compte près de 400 entreprises, 45 000 salariés et des investissements cumulés de 550 millions d’euros (6 milliards de DH) en 10 ans. Elle se caractérise par un guichet unique, un accueil de qualité pour les investisseurs, une connexion au réseau autoroutier et au port de Tanger Med et des services en termes de sécurité et de santé. Tanger free zone a été classée au 8e rang mondial des meilleures zones franches, selon le magazine FDI, Foreign Direct Investment.

Enfin, il est à noter qu’à partir de 2011, une nouvelle série d’extensions sont prévues et portent sur une superficie de 100 hectares.

Medhub, la Zone Franche Logistique du complexe Tanger Med

Le port participe à la constitution d’un territoire d’appui logistique dans la péninsule de Tanger. L’année 2008 a été marquée par l’ouverture à la commercialisation, de la Zone Franche Logistique (ZFL) du complexe Tanger Med, d’une superficie de 250 hectares dont 130 hectares seraient aménagés entre 2008 et 2014. La ZFL est opérée par Medhub, filiale à 100% de TMSA et bénéficie d’un statut de zone franche.

Implantée à proximité immédiate du port conteneurs, la ZFL est la base arrière logistique du complexe portuaire de Tanger Med. Elle constitue, grâce à sa connectivité aux réseaux de transport marocains et internationaux, une plateforme pour les opérateurs logistiques désirant couvrir l’Afrique du Nord et l’Europe de l’Ouest.

Située au sein de l’enceinte portuaire, la Zone Franche Logistique est exclusivement dédiée aux activités de logistique à valeur ajoutée (assemblage, emballage, mise en kit, etc.). Gérée selon le principe de guichet unique, Medhub, propose à la location une gamme immobilière complète d’entrepôts, de bureaux ou de terrains nus viabilisés. Elle offre à la location plus d’1 million de m²:

  • Terrains nus viabilisés : à partir de 10.000 m²
  • Entrepôts : à partir de 300 m²
  • Bureaux prêts à l’emploi : à partir de 50 m² 

Zone franche industrielle Melloussa

Les zones franches industrielles de Melloussa I (600 ha) et Melloussa II (120 ha) entrent dans le cadre de la grande plateforme industrielle de Tanger Med. La construction de l'usine Renault à Tanger, projet emblématique de la GPI de Tanger Med et sis à Melloussa devrait être achevée en 2012. Le projet, d'un investissement de 1,1 milliard d'euros, comporte une usine d'assemblage située sur un terrain de 314 ha. Il est relié à la plate-forme portuaire de Tanger-Med et bénéficie des infrastructures logistiques de pointe du nord du pays, qui permettraient à l'Alliance Renault Nissan de disposer de l'un des complexes industriels automobiles les plus importants du bassin méditerranéen.

Le site serait opérationnel début 2012, avec une capacité de production de 30 véhicules par heure, soit 170 mille véhicules par an, pour arriver à terme à une capacité de 400.000 véhicules par an, générant 6.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects.

Tétouan Shore

Cette zone d’activité, inscrite dans le Pacte National pour l’Emergence Industrielle, prévoyant la création de 22 plateformes industrielles intégrées, serait développée, aménagée et gérée par la société Tetouanshore S.A, filiale à 100% de l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée. Tetouanshore a pour vocation d’assurer un support tertiaire de qualité au tissu industriel en fort développement dans la région, et vient ainsi compléter l’offre industrielle et logistique de la région du détroit.

Tetouanshore, d’une superficie globale de 20 hectares, serait développée en deux phases : la première tranche du projet, dont l’achèvement des travaux est prévu au 1er trimestre 2012, prévoit l’aménagement et la viabilisation d’une superficie de 6 hectares et la construction de 21 000 mètres carrés de bureaux et espaces de services, pour un montant d’investissement de 210 millions de dirhams.

A l’horizon 2020, l’aménagement de la totalité de la plateforme Tétouanshore, soit 100 000 mètres carrés de bureaux et espaces services, permettrait la création de 12 000 emplois.

Tanger Automotive City

Tanger Automotive City (TAC), zone industrielle en cours d’aménagement dans la région de Tanger-Tétouan, serait totalement livrée en 2019. Cette zone devrait donner la priorité aux industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques, mais presque tous les secteurs pourraient s'y installer.

Située à Melloussa, la future TAC serait mitoyenne à la future ville nouvelle de Chrafate, un projet d’Al Omrane de 1 300 ha devant abriter 150 000 habitants. Elle s’étendrait sur 260 ha dont il faut déduire environ 40% qui seront occupés par la voirie et les équipements publics. Le coût prévisionnel global d’acquisition du foncier et de l’aménagement est estimé à 800 MDH.

Une première tranche de 126 ha, dont 50 aménagés, serait livrée en décembre 2012. La deuxième tranche de 134 ha serait lancée, dès que 70% de la première auraient été commercialisés, en 2015, d’après le calendrier prévisionnel établi.

Zone franche commerciale : ZFC « Fnideq »

Développée sur un terrain de 140 ha, cette zone a pour vocation de développer des activités de commerce de gros et de détail en s’appuyant notamment sur les importants flux de marchandises générés par la montée en puissance du port Tanger Med et de sa zone franche logistique.

Sise à Fnideq, elle vise à participer au développement de l’un des leviers de croissance de la région qu’est le tertiaire. Ce projet est programmé au sillage de Tanger Med et occasionnerait 5 000 opportunités d’emplois directs, 4 500 à Fnideq et 500 à M’diq. Ce projet devrait être lancé en 2012.

Zone industrielle de Soukld’im

D’une superficie de 150 hectares, la zone d’activité de Souq Lakdim, située à 15 km de Tétouan, devrait être ouverte aux activités industrielles et logistiques. Une première tranche des travaux serait achevée à la fin de l’année 2012.

Zone de Chrafate

Située à proximité du site de l’usine Renault Tanger Med, la zone franche industrielle de Charafate, d’une superficie de 300 hectares, serait spécialisée dans les métiers de l’automobile (équipementiers, opérateurs logistiques, sous-traitants et services associés au secteur). La première tranche des travaux, d’une superficie de 60 hectares sera achevée à la fin de l’année 2012.

Dispositif constituant la Grande Plateforme Industrielle Tanger Med


Par ailleurs, les régions du nord comptent plusieurs autres terrains à vocation industrielle particulièrement dans la région de Tanger-Tétouan :

  • Espace Industriel Hjar Enhal (20 ha) – 500 ha dans le cadre de la Grande Plateforme Industrielle de Tanger Med
  • Zone industrielle Ain Dalia Kebira (37 ha)
  • Zone industrielle Chaouia (40 ha)
  • Zone industrielle Had Gharbia (656 ha) dans le cadre de la Grande Plateforme Industrielle de Tanger Med