Jeudi 26 Avril 2018
ArabicFrancais (Fr)

Chefchaouen

Superficie : 3 443 km²

Population : 445 819 habitants (est. 2008)

Communes : 1 urbaine et 27 rurales

Voir la photothèque de la province

Milieu naturel et démographie

La Province de Chefchaouen est située au nord-ouest du Maroc, sur le massif du Pays de Jebala.

Elle est limitée au nord par la Méditerranée sur une longueur de 120 km, au sud par les Provinces de Taounate et Sidi Kacem, à l'est par la Province d'Al Hoceima et à l'ouest par les Provinces de Tétouan et Larache. Elle relève de la Région de Tanger-Tétouan.

La population avec 396 389 habitants, y est majoritairement rurale vivant sur une superficie totale de 4 350 km² avec une densité moyenne de 101 habitants par km². La province est également marquée par l'importance de ses espaces forestiers.

On distingue dans cette Province trois variétés de climat :

La zone montagneuse au climat typiquement méditerranéen, pluvieux et froid en hiver et doux en été. Les précipitations y sont les plus importantes et varient entre 800 et 1 400 mm/an atteignant parfois 2 000 mm/an avec des chutes de neige.
Un climat semi-aride qui domine la zone côtière avec des précipitations qui varient entre 300 et 400 mm/an.
La zone Sud est caractérisée par un climat humide en hiver et sec en été avec des précipitations oscillant entre 900 et 1 300 mm/an.

La ville de Chefchaouen, Chef-lieu de la province compte près de 35 000 habitants et est située à 600 mètres d'altitude.

Histoire

Le nom de Chefchaouen signifie en Amazigh Rifain "les cornes", Achawen, en raison des sommets montagneux qui dominent et entourent la ville. Elle a été fondée en l'an 876 de l'hégire, 1471 de l'ère chrétienne afin de protéger la population contre la conquête portugaise et espagnole.

Dès la fin du XVe siècle, les andalous et les morisques qui s'y installent en font une cité prospère.

En 1920, les Espagnols s'emparent de Chefchaouen. La ville ne fut rétrocédée au Maroc qu'en 1956, suite à la fin de la colonisation espagnole.

Economie

L'activité de la province est essentiellement arboricole (olivier, figuier, etc) au vu du relief accidenté et pastoral (élevage caprin, fromagerie, etc.). Les produits de ce terroir sont plutôt réputés et notamment son célèbre Jban (fromage traditionnel).

La province est malgré le rayonnement de la ville de Chefchaouen une province à dominante rurale et montagnarde où les défis du développement sont nombreux.

Longtemps caractérisée par l'enclavement de ses espaces ruraux et la faiblesse de ses infrastructures de base, la province connait aujourd'hui des efforts intenses en vue de son développement intégré et des efforts d'investissements publics soutenus.

Culture et société

Chefchaouen compte un important patrimoine religieux : 20 mosquées et oratoires. Ceci lui a valu le nom de El-Madina Es-Saliha (la Ville sainte).

Le 20 novembre 2010, la ville a été inscrite au patrimoine de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco). Cette inscription a été rendu possible grâce à la Diète méditerranéenne. « Celle-ci se caractérise par un modèle nutritionnel demeuré constant dans le temps et dont les principaux ingrédients sont l'huile d'olive, les céréales, les fruits et légumes frais ou séchés, une proportion limitée de poisson, des produits laitiers et viande, et de nombreux condiments et épices ».

Monuments et site d'intérêt

La grande mosquée de Chefchaouen

La Grande Mosquée de Chefchaouen, El-Masjid El-Aadam, fut construite en 969 de l'hégire, 1471 de l'ère chrétienne, par le fondateur de la ville Ali Ben Moussa Ben Rached El Alami. Cette mosquée fut chargée, outre la célébration des cultes, de l'enseignement des sciences humaines et islamiques.

La médina et la kasbah

Avec sa médina préservée, ses façades bleu-blanc typiques faisant d'elle une des plus belle médina du Maroc, les ruelles étroites du quartier Bab souk ou encore les jardins intérieurs de la Kasbah, ses remparts et ses tours sont autant de reflets de l'histoire de cette cité plusieurs fois centenaire.

Les curiosités naturelles et les autres sites

La province compte de nombreux sites réputé telles que le fameux pont de Dieu à Akchour (arche rocheuse), la source de Ras El Maa (à 3 km de la ville de Chefchaouen), la forêt de Talassemtane, la grotte de Toughoubit, le petit village de Tlate Oued Laou sans oublier de vastes forêts avec une faune et une flore très variées.

Parc de Talassemtane

Le parc adossé à la ville regorge de manifiques payasages s'étendant sur 58 000 hectares dont 3 000 hectares de sapinières qui constituent le coeur du parc.

Parc régional de Bouhachem

Dominé par la montagne qui porte le même nom, ce parc couvre 80 000 hectares constitués en grande partie d'une forêt dense incluent cédraies, pinèdes, etc. Ce milieu preservé est l'espace de vie d'une faune riche à découvrir.

Le village de Tlate Ouad Laou

Le petit village de Oued Laou en bord de mer est connu pour ses produits frais de la mer et l'accueil chaleureux de ses habitants.

Photothèque Chefchaouen 

Loading images
loading
13750080 13786093 1787066 20728022 20968126 24033748 30170295 30205832 30323952 30323985 30387814 34356456 38267690 45 47038228 47038240 5196409 640283 6482239 94711