Samedi 18 Août 2018
ArabicFrancais (Fr)

Al Hoceima

Superficie : 3 555 km²

Population : 412 000 habitants (est. 2009)

Communes : 4 urbaines et 31 rurales

Voir la photothèque de la province

Milieu naturel et démographie

Située au centre nord du Maroc sur le littoral méditerranéen, avec une superficie de 3 550 km², la province d'Al Hoceima est caractérisée en majorité par une pente allant de 10% à 40 % et 12 000 Ha de plaines. Elle est limitée à l'ouest par Chefchaouen et Taounate, à l'est par Nador, au sud par Taza et par 120 km de côtes méditerranéennes au nord.

La lithologie est variée mais les séries marneuses et schisteuses prédominent. Le relief de la province se compose de 3 unités distinctes dont le massif des Bokkoyas (500 à 750 m) constitue la partie nord, qui est composé de collines schisteuses ou gréseuses. L'unité centrale de la province est occupée par une zone de hautes montagnes plissées, formées de bancs de grés quartzites ou de séries gréseuses du type flysch. La troisième unité qui se situe à l'extrême Sud-Ouest de la province, est constituée d'une zone de basses montagnes et de collines. Le climat de la province d'Al Hoceima, de type méditerranéen, est caractérisé par des hivers pluvieux et frais et des étés secs et chauds.

La température varie entre 10°c et 30°c et la pluviométrie annuelle moyenne est de 300 mm sur la côte et 1.000 mm dans les altitudes les plus hautes.

La ville d'Al Hoceima compterait environ 57 000 en 2007. La province compte des sites et des paysages réputés.

Histoire

La ville d'Al Hoceima dans ses contours actuels a été créée en 1920. La province est quant à elle une province rifaine Amazighe.

Al Hoceima est principalement connue pour son histoire de ville rebelle contre le pouvoir colonisateur espagnol. Abdelkrim El Khattabi (issue de la tribu Aït Ouriaghel) en est l'une des figures emblèmatiques. La guerre du Rif est un épisode symbolique fort dans l'histoire du Maroc et de l'Afrique. Elle est la première guerre anti-coloniale du XXe siècle et précède tous les conflits liés à la décolonisation en Afrique et dans le reste du monde.

Economie

La pêche maritime constitue une activité socio économique prépondérante, avec une façade de plus de 100 kilomètres de long sur la Méditerranée, la province a développé une importante activité de pêche maritime, qui constitue l'un de ses principaux secteurs économiques. Le port d'Al Hoceima, situé à la 5éme position au niveau national du point de vue du rendement halieutique, a récemment connu des travaux d'extension afin d'améliorer sa productivité.

La production moyenne annuelle de la flotte est de 12 000 tonnes pour une valeur totale de 70 millions de DH. Al Hoceima dispose également d'une unité de conditionnement du poisson frais agréée, traitant 3 218 tonnes annuellement (poissons blancs, crustacés, céphalopodes et espadon), principalement destinées à l'exportation.

La province d'Al Hoceima recèle d'importantes potentialités et opportunités de développement agricole aussi bien dans le secteur de la production végétale que dans le domaine de l'élevage, ainsi que dans le domaine artisanal. La production des céréales occupe la 1ère place dans la production végétale selon les résultats de Recensement Général Agricole (RGA) (50,4% de la SAU au niveau de la province). L'amandier qui occupe une superficie de 22.300 ha (66% des superficies réservée aux plantations) reste l'espèce arboricole privilégiée dans la province du fait de son adaptation aux conditions pédoclimatiques. Pour les plantes aromatiques est médicinales, un volume de 400 tonnes a été collecté et estimé dans le cadre d'un programme prévisionnel d'activité en régime de croisière pour la réalisation de projets pilotes. Le cheptel bovin laitier est caractérisé par la dominance des races améliorées et pures dont la productivité moyenne est de 4500-5000 kg/vache/lactation. Enfin, la filière de l'apiculture compte actuellement 9730 ruches dont 3.350 modernes produisant 48 tonnes de miel.

La zone comporte un noyau industriel moyen avec la zone industrielle d'Ait Youssef ou Ali (Al Hoceima) réalisée en 2001 sur une superficie de 6 Ha et peut accueillir 62 unités de petites et moyennes tailles. Celui-ci devrait connaitre une grande expansion avec la création de la nouvelle zone industrielle d'AL Kamra.

La province d'Al Hoceima a bénéficié, lors de cette dernière décennie, et notamment suite au tremblement de terre survenu en 2004, d'un vaste programme de relogement et d'infrastructures (équipements publics, établissements scolaires, etc.). À cet effet, plus de 3 milliards de DH ont été investis ou programmés pour la mise à niveau de cette région au potentiel naturel et littoral remarquable.

Par ailleurs, plusieurs projets ont concerné le désenclavement de la région (rocade méditerranéenne, aéroport d'Al Hoceima, etc.). Actuellement, le réseau routier de la province s'étend sur 609,5 Km de route classés dont 405,5 Km construits et revêtus, soit 33,4% à l'état de piste. L'aéroport international Echarif El Idrissi s'étend sur une superficie de 88ha. Il dispose de 2 160m de longueur de piste avec une résistance supérieure à 90 tonnes, une aire de stationnement d'une superficie de 9.950 m² et une capacité d'accueil de 220 passagers/heure. Les grands chantiers de la rocade Méditerranée ont permis depuis 2007, un désenclavement routier de la ville d'Al Hoceima, longtemps marquée par une accessibilité par la route restée difficile et dangereuse depuis des décennies. L'aboutissement de cette rocade Méditerranée le long des côtes maritimes était attendu depuis plus de dix ans par les populations locales. Troisième port du Maroc pour le traitement du trafic passager, le port d'Al Hoceima dispose d'une gare maritime à infrastructure moderne, inaugurée en 2007.

Culture et société

Province Amazighe, la province d'Al Hoceima se caractérise par son parler spécifique Tarifit et ses coutumes locales rifaines.

L'artisanat de la province est caractérisé par la spécialisation dans la production des pièces de qualité en bois (exemple: tables, tabourets, coffres, etc... ), la poterie, le tissage de la laine, le travail du métal ( le fer et l'acier servent à produire des chaînes, serrures, poignards, fusils, etc...) et la confection du cuir.

Monuments et sites d'intérêts

Monuments médiévaux

On citera notamment le site archéologique de Badés qui était au moyen âge le principal port de la ville de fés, les Tours de Torres construites par les portugais au 15ème siècle, la Kasbah de Senada qui date de l'époque de Moulay Ismail et la vallée de Taghzout.

Le Douar d'Adouz abrite quant à lui une ancienne mosquée qui remonterait au moyen âge.

Parc National d'Al Hoceima

Le parc naturel d'El Hoceima, à l'est du détroit de Gibraltar, offre sur 47 000 hectares un bel exemple de la diversité des eaux et côtes méditerranéennes. Entre les falaises, les côtes du parc comptent parmi les plus belles du littoral marocain. Protégées, la faune et la flore s'y épanouissent en toute liberté entre roches et coraux dans des eaux d'une limpidité extraordinaire. La présence de trois espèces de dauphin (dauphin commun, dauphin bleu et blanc et grand dauphin), classe ce parc parmi les plus remarquables en Méditerranée. Un site exceptionnel aussi pour son intérêt ornithologique : 69 espèces d'oiseaux y sont recensées dont le Balbuzard pêcheur. Le parc offre également abri à des espèces très rares telles que le phoque moine et le Goéland d'Audouin. La nature dans toutes ses dimensions.

Photothèque d'Al Hoceima 

Loading images
loading
15108696 15134433 15222144 15280006 26385530 4433358 4433391 4433418 6149891 75191336 75191767 8166808 9775817 9958813 9959478