Mercredi 19 Décembre 2018
ArabicFrancais (Fr)

Superficie : 7 101 km²Taza

Population : 558 399 habitants (est. 2004)

Communes : 4 urbaines et 34 rurales

Voir la photothèque de la province

Milieu naturel et démographie

La province de Taza est une province montagneuse comportant une zone rifaine et une zone atlasique, c'est la jonction entre le Rif et le Moyen Atlas. La ville de Taza est d'ailleurs située dans la zone frontière entre les deux chaines montagneuses, devant laquelle se dressent les collines du près rif et derrière laquelle se dressent les imposantes montagnes du moyen atlas.

La zone pré-Rifaine se prolonge par les montagnes du Rif pour atteindre une altitude de 2000 m. Le Moyen Atlas, atteint dans la province des altitudes dépassant les 3000 m au niveau du massif de Bouiblane. La province se caractérise par un milieu naturel riche et notamment avec le Parc national de Tazekka.

La province de Taza est bordée du Nord par la province d'Al Hoceima, au Nord-Est par la province de Nador, à l'est par la province de Taourirt au Sud par celle de Boulmane et à l'Ouest par la province de Taounate et celle de Sefrou.

Les principaux centres urbains de la province sont: Taza, Aknoul, Tahla, Oued Amlil. Auxquels vient s'ajouter d'autres moins peuplés: Tainast, Saka, Bab Merzouka, Bab Boudir.

Histoire

La ville de Taza est une ville atlaso-rifaine qui s'est développée autour d'une place fortifiée bâtie au Xe siècle. Sa position stratégique entre le Rif et l'Atlas fait d'elle une place forte militaire convoitée passée tour à tour aux mains des dynasties qui ont accédé au pouvoir au Maroc. La ville a eu le statut de capitale provisoire de l'empire Almohade.

Ses puissants remparts sont renforcés au XIVe siècle par les mérinides, puis au XVIe siècle par les saadiens. La zone de Taza le haut est le reflet de cette histoire riche de la ville.

Economie et société

La province de Taza est un espace essentiellement agricole avec l'existence d'un noyau industriel moyen. Les zones rurales continuent toutefois à être en deca des moyennes nationales en termes de richesses produites et d'indicateurs de développement socio-économique. Elle nécessite des investissements soutenus notamment en termes d'équipements de base (eau potable, électricité, infrastructures socio-éducatives).

Du point de vue agricole, la province est à vocation arboricole avec la présence de la céréaliculture et du maraîchage. De part son importance économique dans l'amélioration des revenus agricoles, l'arboriculture fruitière joue au niveau de la région un rôle imminent en matière de conservation des sols contre l'érosion hydrique, en égard au relief accidenté de la zone et la vulnérabilité des sols. Le patrimoine arboricole est très varié, on y trouve de l'amandier, de l'olivier, du figuier, des agrumes et diverses autres espèces. L'élevage ainsi que la production de produits laitiers y sont également développés. Ainsi, des projets de développement de l'arboriculture et l'oléiculture ont été lancés au cours des dernières années.

Par ailleurs, il est à noter que la province compte un noyau industriel moyen et un commerce relativement développé principalement dans les centres urbains. La province compte en effet deux zones industrielles dans la province de Taza aménagées sur une superficie nette de 23 ha et offrant un nombre de 278 lots équipés. Trois branches dominent le tissu industriel provincial notamment l'industrie agroalimentaire, le cuir, la chimie et la parachimie. Ce tissu industriel compte 207 entreprises réalisant un chiffre d'affaires atteignant 676,4 millions DH et employant plus de 6 000 personnes. L'industrie agroalimentaire occupe la première place aussi bien par le nombre d'établissements (31% du tissu industriel) que par le chiffre d'affaires réalisé (33% du chiffre d'affaires industriel). Ce secteur emploie 633 personnes, soit 10,2% de la main-d'œuvre industrielle. (Chiffres 2009)

Les petites entreprises constituent un élément moteur de l'économie à Taza. La province de Taza compte 5 893 établissements économiques procurant de l'emploi à 15.119 personnes, parmi lesquelles les petites unités représentent plus de 99% des unités provinciales et près de 59% des emplois. La majorité des établissements économiques est localisée en milieu urbain avec 83,3% des unités et près de 92% de l'emploi total (données 2007).

En termes d'infrastructures routières, la province (y compris Guercif) comporte plus de 1400 kilomètres de routes revêtues. Elle dispose également d'une liaison ferroviaire vers Fès et le reste du Maroc et Oujda. La province dispose d'un aérodrome (Sidi Hammou).

Les perspectives de la province sont marquées par la construction des liaisons autoroutières Fès-Taza et Fès-Oujda qui devraient réduire considérablement les distances d'accès à la ville tant de la région capitale que de la région de l'oriental. Enfin, les programmes de développement rural ainsi que ceux de l'INDH et des différents établissements publics devraient permettre à terme de rattraper les retards accumulés en termes d'infrastructures et de services sociaux de base. Ainsi, l'ambition est de faire passer le taux d'électrification à plus de 90%. En termes d'eau potable, le taux d'accès à l'eau potable en milieu rural de la province à fin 2008 a atteint 63% contre 15% en 1995, mais malgré ces résultats les efforts restent à poursuivre.

Culture et société

La province possède malgré sa dominante rurale le plus haut taux de réussite au baccalauréat au niveau national, ce qui fait de son potentiel humain un véritable vivier de compétences mobilisables pour un développement accéléré. Elle dispose également d'une faculté polyvalente.

L'artisanat de la province est diversifié avec les pierres taillées d'Oued Amlil, les tapis de Bni Ourayn et Tahla, la vannerie de Bni Frassen et le travail du bois à Bni Oulid.

Monuments et sites d'intérêts

Taza

L'artère principale de la vieille ville est animée par le Marché aux Grains et les Souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux, et toutes sortes d'objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d'armes au fond de laquelle s'élève la mosquée des Andalous, dont le minaret construit au XIIe siècle est plus large dans sa partie haute qu'à sa base.

La rue Bab el-qebbour traverse la Kissaria, puis conduit à la mosquée du Marché où elle rejoint Bab Jamaa, l'entrée principale de Taza. Plus au sud, à l'opposé de Bab el-Rih, la porte du vent, un bastion du XVIe siècle, ferme la casbah. Les remparts de Taza, construits au XIIe siècle et plusieurs fois renforcés, ont été dotés au XVIe siècle, par le saadien Ahmed el-Mansour, d'un borj de 26 m de côté, incluant une porte à herse et des casemates surmontées de terrasses.

La grande mosquée de Taza dite Jamâa El Kebir renferme un important lustre importé d'Andalousie à la suite de la bataille d'Alarcos.

Tazekka

Le Parc national de Tazekka protège et met en valeur les ressources naturelles du Jbel Tazekka, une éminence verdoyante de 1980 m qui domine la région. Il s'étend sur une superficie de 13 700 ha et a été créé en 1950, pour conserver les écosystèmes naturels et préserver des richesses paysagères et culturelles.

Gouffre Friouato

C'est l'un des plus importants gouffres de la région. Les spéléologues y admirent l'ampleur et les merveilles de ses nombreuses salles, qui complètent ces divers paysages naturels du Parc National de Tazekka.

Bouiblane

A une soixantaine de kilomètre de Taza, le jbel Bouiblane est couvert de neige pendant au moins six mois par an. C'est sans doute l'une des régions les plus enneigées du Maroc, en durée et en quantité de neige.

Ras-El-Ma

A 13 kilomètres de Taza, la situation géographique de Ras-El-Ma (Ras-El-Oued) est attrayante, caractérisée par la présence de reliefs montagneux (1100 m d'altitude), d'une source d'eau, d'un oued, de cascades, de forêts et de grottes.

Bab-Boudir

À 30 km de Taza, ce centre est classé par les affaires culturelles en tant que patrimoine culturel bâti. Il fait partie du parc national de Tazekka. Présence de sources d'eau, de forêts et d'un relief montagneux. Présence de conditions climatiques particulières, chutes de neiges, pluies et ensoleillement.

Bab Marzouka

À une dizaine de kilomètre à l'ouest de Taza, sur la route de Fès, se trouve la localité de Bab Marzouka : il s'agit d'une commune dense avec un arrière-pays très diversifié. Bab Marzouka occupe en effet une vallée panoramique et fertile.

Photothèque Taza

Loading images
loading
10219822 10219944 14021039 19085005 22198730 22267191 22267299 24033326 59883370 61311853 7985997 82436220 82932017 8459349